Le shampoing bio sous toutes ses formes

Le shampoing bio sous toutes ses formes

feuille shampoing bio
applicateur-shampooing-oeuf
Une astuce pour mieux appliquer son shampoing gel sur cheveux épais
Sommaire de cet article

Le shampoing bio sous forme gel

Le plus classique !

Le shampoing solide

Il a le vent le poupe !

Les shampoings savons

Assez rares, valent-ils le coup ?

Argiles, ayurvéda, rhassoul…

Le lavage des cheveux millénaire !

Oeuf, compote…

Votre cuisine regorge de lavants potentiels !

Le lavage à l’eau seulement

La dernière étape du no-poo

Poudres, pâtes, solides, en bouteille… Si vous avez commencé un jeter un œil ou deux dans l’univers de la cosmétique bio, vous vous apercevez qu’en fait le shampoing naturel se décline sous de nombreuses formes. Si certaines sont des recettes de grand-mère remises au goût du jour, d’autres viennent carrément de l’Inde millénaire ! Quelles sont les forces et les atouts de chacun ? On vous fait un panorama le plus conçis et le plus exhaustif possible tant il est large et on vous aide à savoir lequel vous correspondrait le plus ?

Le shampoing bio sous forme gel : pas si pratique

shampoing bio ou naturel

Le plus connu et le plus utilisé, c’est à lui que l’on pense lorsque l’on dit shampoing. Mais est-ce vraiment la forme la plus adaptée pour laver une tête ? Si les cheveux fins n’ont pas ce soucis, ceux qui ont les cheveux épais ont du mal à étaler ces substances hyper concentrées mais pas assez liquides pour pénétrer la densité du cuir chevelu…quitte à en remettre plus. Voire beaucoup plus. Quand vous vous faites faire un lavage chez le coiffeur, vous pouvez remarquer que le professionnel en met vraiment beaucoup, en tout cas plus qu’à la maison. Si vous êtes dans ce cas notre conseil est de vous procurer un second flacon vide et propre (le reste de votre précédent produit) et de le remplir d’un quart de shampoing pour un quart d’eau et de mélanger pour rendre le produit plus liquide. Pour celle qui ont le cheveu dense à la racine, vous pouvez utiliser une bouteille type saucier. L’embout pointu, comme celui d’un contenant à coloration, vous permettra de mieux atteindre les racines et d’économiser (beaucoup) de produit.
Un autre désagrément est le déchet d’emballage plastique. Si certain(es) arrivent à leur donner une seconde vie, beaucoup sont juste non-recyclables.
L’autre grande faiblesse des shampooings en gel sont leur formule. Non-personnalisable (au contraire des shampoings maison), il est calibré pour plaire au plus grand nombre. Produits très fins devant jongler entre efficacité, texture à mousse et composition irréprochable, les (bons) shampoings biologique sont des produits très difficile à créer. Ils sont pour cela moins universels que leur comparses chimiques. Il faudra donc tester pour trouver celui qui vous conviendra. Plus d’information sur la composition d’un shampoing ici.

Le shampoing bio solide : mérite d’être connu

shampoing bio ou naturel

Ce n’est pas un savon, mais pas non plus un shampoing comme nous le connaissons…Il faut bien avouer que la première fois que nous le voyons, nous sommes un peu déconcertés par le shampoing solide ! Mais quelle idée étrange ! Ensuite la curiosité est piquée 🙂
Tout d’abord le shampoing bio solide est particulièrement écologique et économique (et oui, contrairement aux idées reçues cela va souvent ensemble) : très peu d’emballage et de conditionnement et une très longue vie.
Son utilisation elle, est un peu particulière et se retrouver face à son shampoing solide sous sa douche la première fois peut laisser particulièrement perplexe. Néanmoins, il suffit de prendre le pain, ou le cercle dans ses mains, de le faire mousser dans ses paumes et d’appliquer ensuite cette mousse sur votre crâne. Et de recommencer autant de fois que nécessaire (cela peut être particulièrement amusant et ludique pour les enfants !).
En dehors de son utilisation lors du lavage, le solide a à la fois des avantages et des inconvénients. Il faut en effet le faire sécher après chaque utilisation mais il peut être particulièrement pratique à transporter en voyage (plus léger, pas de liquide pour l’avion). Il est recommandé de le ranger sec dans une petite boîte, sous peine de le trouver collé.
Il faut par contre savoir que cette forme n’est pas l’apanage du bio : shampoing solide ne veut pas forcément dire shampoing clean ! Il existe beaucoup de shampoings solides dont la formule n’est absolument pas saine ! Encore une fois, c’est la composition sur l’étiquette qui fait foi !
Le shampoing solide est une forme assez facile à obtenir en DIY. Ainsi, la plupart des shampoings bio faits maison à base de tensioactifs sont des shampoings solides.

Les savons shampoings : un ami qui vous veut du bien

shampoing bio ou naturel

Si le lavage des cheveux au savon de Marseille ou d’Alep est connu (bien que ne fonctionnant pas sur tout le monde), les savons shampoings sont relativement inconnus du grand public. Mais quelle différence avec le shampoing solide ? Et bien dans la composition est le processus de fabrication. Il faut savoir que les shampoings solides sont formulés à partir de tensioactifs (agent lavant et texturisant d’origine naturelle ou chimique). Les savons, eux, sont fabriqués en suivant la méthode dite de « saponification à froid ». Ce processus permet de conserver des propriétés nourrissantes et hydratantes qui ont tendance à se perdre dans un shampoing solide.
Ces savons shampoings ou les savons de Marseille ou d’Alep peuvent représenter de très bonnes alternatives aux shampoings à base de tensioactifs, car ils sont plus doux. Néanmoins, ils peuvent laisser un film légèrement gras sur la chevelure… A tester au cas par cas donc.

Les shampoings sous forme de poudre : le no-poo en tête

shampoing bio ou naturel

Attention, sujet très vaste ! Car si nous avons choisi de regrouper sous cette même rubrique les poudres ayurvédiques, le bicarbonate de soude ainsi que les argiles, leur utilisation n’est pas du tout la même. Néanmoins, beaucoup d’entre elles sont des shampoings naturels maison. Découvrons les avantages et inconvénients de quelques-une d’entre elles.

trefle Le bicarbonate de soude : simple, pas cher et vegan

recette-shampoing-bicarbonate-soude
Le shampoing au bicarbonate de sodium : naturel par excellence

Une star dans la catégories des shampoings bio les moins chers ! Cette substance magique, indispensable tant en cuisine que dans la salle de bain est aussi un très bon lavant. Il fait également un très bon déodorant, mais c’est un autre sujet.
S’il se trouve dans tous les supermarchés, il est plutôt conseillé de l’acheter le plus fin possible (consistance type sel) comme ce que l’on peut trouver dans les magasins bio. Pour faire votre shampoing, il faudra le mélanger avec de l’eau pour en faire soit une pâte à appliquer sur votre cuir chevelu, soit un liquide à utiliser avec un petit pulvérisateur. Ce lavage est souvent associé à un rinçage au vinaigre de cidre pour rétablir le ph de la fibre capillaire et faire briller les cheveux.
L’inconvénient principal du bicarbonate de soude est qu’il est légèrement abrasif. Il ne doit pas être utilisé plus d’une fois par semaine et n’est pas toléré par les cuirs cuirs chevelus sensibles et irrités. Son utilisation demande également un peu plus de temps qu’un produit fini gel en bouteille. Retrouvez la recette du shampoing au bicarbonate au soude.

trefle Les poudres ayurvédiques : de la magie venue d’Inde

Les stars des routines capillaires naturelles et dont on dit qu’elles sont miraculeuses ! Utilisées depuis des siècles en Inde, ces poudres ont de nombreuses propriétés, et pas uniquement pour les cheveux. L’Ayurveda est en un art de vivre visant à vivre de façon harmonieuse avec son corps grâce à l’équilibre des éléments qui le constituent (les doshas). Il faut apprendre à connaître ce qui nous fait du bien, et ce qui nous est nocif. En ce sens, les poudres ayurvédiques ont pour but de vous aider à rééquilibrer vos doshas. Que vous agréez ou pas à cette philosophie, sachez que ces poudres ont de réelles propriétés qui sont très intéressantes pour la peau et les cheveux. Il s’agit plus précisément de fruits, d’arbustes ou de plantes réduites en poudre. Que vos cheveux soient secs, gras, à pellicules, il y a forcement une poudre ayurvédique (ou sûrement plusieurs) qui vous donnera satisfaction. Elles ont en effet la réputation, prouvée au cours des millénaires, d’apporter volume, brillance, force mais au aussi d’aider à la pousse. Certaines, comme le shikakai ou la reetha ont d’excellentes propriétés lavantes, dûes en grande partie à leur richesse en saponine. Elles lavent donc tout en douceur puisqu’elles ne contiennent aucun tensioactif synthétique. Mais, puisqu’il y a toujours un mais, elles ont tendance à déshydrater : il faut donc les utiliser avec un hydratant pou contrebalancer cet effet. Attention également au shikakai qui à tendance à faire dégorger les couleurs, même les hennés.

trefle Les argiles : assainir et réguler le cuir chevelu

Il existe différentes sortes d’argiles et selon votre profil capillaire, certaines peuvent vraiment devenir des alliées beauté. Elles peuvent en effet servir également pour la peau. Les profil à tendance grasse se dirigeront vers l’argile verte tandis que l’argile blanche ou rose fera le bonheur des cuirs chevelus sensibles. Vous trouverez plus de détails sur les bienfaits du shampoing à l’argile ainsi que la recette dans cet article. D’un très bon rapport qualité/prix, ces shampoings bio maison ont pour inconvénient d’être moins facile à manier que le shampoing en bouteille.

recette shampoing maison argile
Des propriétés exceptionnelles des argiles pour les cheveux et la peau !

Le rhassoul : un lavant très doux

Venant des montagnes de l’Atlas au Maroc, le rhassoul ou ghassoul est un incontournable en beauté naturelle. Lavant écologique, il ne contient pas de tensioactif : il agit donc en enlevant les impuretés avec une douceur inégalée. Il peut s’utiliser aussi bien sur les cheveux que sur la peau, qu’il laisse exceptionnellement douce. Si vous pouvez le trouver sous forme de pâte, il est tout de même moins cher de se le procurer sous forme de poudre et d’y ajouter de l’eau jusqu’à obtenir la qualité voulue. Appliquez-le comme shampoing bio maison sur la racine des cheveux, puis rincez à l’eau claire. Il est particulièrement recommandé aux cheveux à tendance grasse puisque qu’il a pour propriété d’assainir le cuir chevelu mais convient tout à fait aux autres profils. Découvrez la recette du shampoing au rhassoul. Comme les poudres ayurvédique par contre, il a tendance à assécher : ajoutez à votre rhassoul de l’aloe-vera, du gel de lin ou tout autre hydratant.

L’argile verte : pour les cheveux gras

Le masque à l’argile verte est bien connu de celles et ceux qui cherchent à réguler la production de sébum de leur crâne. Néanmoins, l’argile verte est également un excellent shampoing biologique et économique. Pour cela, ajoutez de l’eau à l’argile sous forme de poudre puis appliquez là comme un masque. Rincez sans trop attendre que l’argile durcisse.

L’argile rose : anti-pelliculaire et anti-chute des cheveux

Si son utilisation est du même type que l’argile verte, l’argile rose est plus adaptée aux cheveux secs. Adoucissant, ce shampoing bio maison est adapté aux peaux sensibles et délicates. Elle va purifier vos racines en douceur et également lutter contre la chute des cheveux et les pellicules. Vous pouvez également l’utiliser sur le visage pour un teint éclatant.

L’argile blanche : apaise les cuirs chevelus irrités

Particulièrement recommandée aux peaux sensibles, l’argile blanche possède des vertus anti-inflammatoires et adoucissante entre autres bienfaits. Comme sa cousine rose, sa douceur lui permet d’aider les cheveux secs à retrouver force et vigueur. A utiliser en shampoing bio maison, en masque ou sur la peau. Comme les autres couleurs, elle possède un rapport qualité-prix très intéressant, est relativement facile à trouver et à l’avantage d’être vegan. Par contre, il faut souvent un peu de temps pour préparer la pâte et l’appliquer pendant le lavage.

Les shampoings bio maison sortis de votre cuisine

shampoing bio ou naturel

Dans la famille des shampooings bio maison se distinguent ceux que vous avez de fortes chances de déjà avoir dans votre cuisine. C’est également ceux-là qui feront écarquiller des yeux vos collègues très plan-plan quand vous leur raconterez votre nouvelle vie capillaire.

trefle Le shampoing aux œufs : vieux comme le monde !

shampoing naturel à l'oeuf
Allez chercher un œuf dans votre cuisine pour vous laver les cheveux !

Encore un shampoing bio maison tout droit sorti de nos recettes de grand-mère ! Beaucoup de personnes en ont fait leur première étape de no-poo : quoi de plus accessible comme ingrédient que les œufs que tout le monde ou presque a dans sa cuisine ! Et quoi de plus excitant que de commencer par quelque chose d’aussi basique !
Le blanc offre une bonne quantité de saponine, une substance qui a pour propriété de laver. Le jaune, riche, vas nourrir le cheveu, le faire briller et démêler les longues chevelures. Idéal pour les cheveux à racines grasses et pointes sèches.

Pour une tête à densité normale, prenez un œuf. Un œuf et c’est tout. Battez-le, répartissez sur votre chevelure puis rincez à l’eau. Attention à ne pas utilisez de l’eau trop chaude sinon cela va cuire l’œuf sur votre tête. On n’a pas dit que quelque chose d’aussi simple venait sans inconvénient non plus… Plus de détails : la recette du shampoing à l’œuf.

Le water only : le no-poo poussé à son extrême

shampoing bio ou naturel

La forme la plus poussé du no-poo (du lavage propre) est ce que l’on appelle le water only, ou eau seulement dans la langue de Molière. Oui, vous avez bien lu, c’est un lavage des cheveux à l’eau uniquement, ou éventuellement avec un petit rinçage au vinaigre de cidre, mais sans produit lavant. Il faut préciser qu’il est uniquement réservé aux personnes ayant achevé leur transition du chimique vers le naturel, ou tout du moins pour espérer que cela fonctionne. Le principe est le suivant : le sébum, très fin et bien étalé sur la chevelure à l‘aide du brossage, va alors partir avec un massage à l’eau chaude/fraîche. Et ça marche, si les critères sont réunis, c’est à dire : une detox très aboutie avec un cuir chevelu rééquilibré et sain, une eau douce et la bonne technique pour le faire. Clairement le water only n’est pas pour tout le monde mais il vaut le coup d’être tenté car l’on peut parfois être surpris(e). Il peut être également une bonne alternative au shampoinage quotidien pour les personnes faisant du sport tous les jours par exemple ou lors des vacances à la plage.

En bref, il ne vous reste plus qu’à choisir votre shampoing bio parmi cette liste par ailleurs non-exhaustive. Vous serez sûrement amené à tester et à changer de formule en fonction de votre vie personnelle, de votre environnement… mais il y aura toujours un shampoing bio pour vous. Si votre coeur balance entre la sécurité du shampoing fini et l’appel du DIY des shampoings faits maison, on vous vous as préparé une liste des pour et des contre de chacun d’entre eux.

shampoing naturel bio

Vous avez trouvé cet article intéressant ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à approfondir le sujet avec les articles suivants :

Leave a Reply

Your email address will not be published.Email address is required.