Les cheveux poisseux : causes et solutions

beaux cheveux au naturel

Causes et solutions aux cheveux poisseux

Sommaire de cet article

L’effet poisseux, c’est quoi ?
Pourquoi mes cheveux poissent ?
Quelles solutions pour se débarrasser des cheveux poisseux ?
Tu as une routine capillaire naturelle ou tu es une nouvelle Crinière Libérée qui passe au no-poo. Pourtant tes cheveux sont en moins bon état qu’avant. Ils te donnent surtout l’impression d’être sales et mal lavés… Tout en étant rêches, ternes et secs. Tu as aussi plus de pellicules sur le cuir chevelu et tu as l’impression qu’ils sont plus gras, surtout à l’arrière de la tête. Tu es sans sans doutes en train d’expérimenter les cheveux poisseux. Cet état bizarre à la fois gras même après le lavage, collants, lourds et mal rincés…Cela paraît étrange, mais tous ces cas de figure peuvent être tout à fait normaux, mais heureusement pas obligatoires ! J’ai moi aussi connus quelques pas mal d’épisodes de cheveux poisseux, cartonnés ou très secs et cassants durant mes années au naturel. Et c’est un problème que j’ai souvent rencontré et résolu en coaching. Ces expériences me permettent de t’expliquer pourquoi tes cheveux sont poisseux et comment t’en débarrasser !

Les cheveux poisseux, qu’est-ce que c’est ?

Des racines qui restent sales même après le shampoing

Il s’agit souvent plus d’une impression après un lavage ou un soin. Visuellement, les cheveux ont l’air à peu près propres, bien que ternes. Pourtant ils sont bel et bien sales.

Au toucher, les mèches collent entre elles, c’est gras, les racines sont plaquées contre le crâne. Elles ont un effet carton et cireux à la fois. Les cheveux sont raides, droits, les boucles mal définies. Il n’y a pas de volume, le cheveu est plaqué sur le crâne. On sent que la chevelure est mal lavée, ou mal rincée. Le cheveu est lourd, il est incoiffable et difficile à démêler. Il est même sale après le lavage.

Un autre symptôme du cheveu poisseux se voit au brossage. La brosse ressort pleine de poussière ou de résidus blanchâtres. On peut voir aussi entre les dents du peigne des dépôts parfois foncés.

Cet effet lourd et sale est très désagréable en soi. Tu sens aussi que tes cheveux regraissent beaucoup plus rapidement que d’habitude et ils sont difficiles à coiffer. C’est tout à fait logique car en fin de compte ils n’ont pas bien été nettoyés et cumulent plein de poussières et de résidus divers.
Des odeurs pas très agréables peuvent aussi apparaître rapidement après le lavage sur les racines. L’ensemble de la chevelure met du temps à sécher après le shampoing et on a même parfois l’impression qu’elle n’est jamais réellement sèche. On a un peu la sensation d’humidité constante avec la poisse.

Poisseux à la racine, le cheveu peut aussi paraître sec sur la longueurs et surtout les pointes. Celles-ci peuvent alors s’abîmer plus vite. Si tu as les cheveux bouclés ou ondulés, les avoir poisseux va peser et t’empêcher d’avoir de belles boucles bien formées.

Tous les types de cheveux, de lisse à crépus, sont concernés. Mais les cheveux gras, mixtes, fins et peu-poreux sont plus touchés.

Le problème c’est que tu as beau laver et re-laver, rien n’y fait tes cheveux restent sales. C’est même de pire en pire et tu ne sais plus vraiment quoi faire.

Cheveux poisseux et cuir chevelu irrité

Mais c’est aussi une situation loin d’être saine pour ton cuir chevelu. En effet si tes racines cumulent de la saleté, c’est aussi le cas de ton cuir chevelu, qui lui a des pores qui peuvent se boucher. La peau du crâne risque de souffrir de cet excès de sébum et le manifester par des pellicules et des démangeaisons, voire une chute de cheveu dans les cas les plus graves. Sans oublier l’aspect sensoriel : toucher ses cheveux gras et son crâne devient pénible et ils ne sont pas beaux, ternes et secs.
Au delà de l’aspect esthétique, il ne faut pas rester avec les cheveux poisseux car cela risque à la longue d’irriter ton cuir chevelu. Tu peux ainsi rentrer dans un cercle vicieux avec un shampoing qui lave mal mais qui provoque tout de même démangeaisons et irritations de la peau du crâne.

Tu es en transition ou ta routine actuelle ne te satisfait pas ? Voici mon aide gratuite !

Avec mes 3 ans d’expérience de coach capillaire, je sais que le naturel n’est pas facile à maitriser. On pense qu’il s’agit juste de changer de produit alors que le vrai enjeu c’est de savoir s’en servir ! Bien faire un bain d’huile, savoir quand hydrater, reconnaître quand un cheveu à besoin d’être clarifié, à quoi servent les protéines, comment bien faire un refresh… Et bien ça demande des connaissances qui ne sortent pas de nulle part ! Et on ne peut pas vraiment dire que le net et les réseaux sociaux soient une source fiable.

Je t’offre une base solide pour démarrer ou corriger des petites erreurs qui ruinent ta routine naturelle.

Tu as les cheveux lissesTu as les cheveux bouclés

Guide gratuit

Pourquoi mes cheveux poissent ?

Concrètement, tes cheveux sont poisseux car ils cumulent un film de gras qui capte toutes les saletés qui passent. S’ajoute à cela les poussières qui restent fixées dans un mélange huileux (tu sais, ce que tu retrouves sur ta brosse !). Miam ! Bref, le soucis dans le cheveu poisseux c’est que même le shampoing ne l’enlève pas. Qu’il soit bouclé, fin, lisse, ondulé ou épais, il faut trouver la cause avant de pouvoir y remédier !

Un effet de la transition vers le naturel

Lorsque tu arrêtes d’utiliser des shampoings, après-shampoings et masques capillaires chimiques pour passer au naturel, il y a une période de dite de « transition« . Pourquoi ? Parce que tout d’abord tes cheveux doivent se débarrasser des restes de silicones et d’huiles minérales. Une sorte de détox capillaire.
Mais surtout parce que tu dois apprendre à reconnaître les besoins de tes cheveux, base indispensable à ta routine. Et quand on ne connaît pas bien, on teste et expérimente : huiles végétales, recettes à base de poudre de plantes, aloe vera… Autant de « soins » qui peuvent ne pas du tout convenir à ta chevelure ou que tu utilises mal. Et souvent la conséquence est immédiate : des cheveux poisseux ou tout secs !

La transition pour ta fibre capillaire est très rapide : un mois tout au plus avec une bonne clarification. Mais trouver la bonne routine, cela demande plus de temps. Surtout lorsque l’on a pas les bonnes informations sur le cheveu et le naturel !

Je ne suis vraiment pas d’accord avec la théorie selon laquelle il faut être patiente le temps que le cheveu s’habitue aux nouvelles compositions. Le cheveu est en effet une matière morte et ne s’adapte à rien du tout. Il n’y a pas de transition qui s’éternise, il n’y a que des routines mal-adaptées. Je te conseille cet article « pourquoi ma routine naturelle ne fonctionne pas » pour savoir ce qui peut mal tourner dans une routine naturelle.

Je ne peux aussi que te conseiller de télécharger mon guide gratuit « comprendre les bases du naturel » qui t’explique les les notions essentielles indispensables en fonction de ton type de cheveu (bouclé, lisse ou blanc). Grand pas en avant garantit !

Pourquoi le cheveu poisse t’il plus au naturel

C’est vrai, il y a plus de cheveux poisseux au naturel qu’au chimique. Ou en d’autres termes, pourquoi le naturel est-il plus compliqué que le « conventionnel » ?
Pour comprendre, il faut se rendre compte du fossé qui existe entre shampoings, après-shampoings et masque chimiques et produits naturels.
Le « conventionnel », pour ne pas dire autre chose, est un rouleau compresseur. Il ne fait pas de distinction entre les différents types de cheveux car il lave de la même manière. C’est à dire avec des sulfates (tensioactifs anionique) tellement détergents qu’ils servent aussi dans ta lessive ou ton liquide vaisselle. C’est sûr, aucun risque de cheveux poisseux avec ça !
Idem pour le « soin » : cheveux secs, gras, fins, abimés ou bouclés c’est le même régime. Les silicones et huiles minérales vont agir de la même manière et sans distinction.
Le naturel, qu’il soit fait maison ou tout-fait, est efficace car il répond réellement à un besoin du cheveux. Le soin du cheveu repose sur plusieurs types de soin : les soins qui renforcent, ceux qui conditionnent (nourrissent) et ceux qui hydratent (humectants). Et dans ces catégories on va avoir différents ingrédients comme les huiles végétales (coco, ricin, jojoba, chanvre), les poudres ayurvédiques, les aliments (yaourt, miel, spiruline…), les protéines hydrolysées…

Brillance, douceur, fourches atténuées, boucles rebondies… Ton cheveu va mieux réagir à certains ingrédients. Le challenge est de découvrir lesquelles ! Mais attention, ce n’est pas parce que deux chevelures se ressemblent qu’elles ont les mêmes besoins, ce serait trop facile !

Et souvent, quand le soin ne convient pas ou qu’il est mal dosé, c’est les cheveux poisseux !

Ton shampoing ne convient pas à ton cuir chevelu

Mais malheureusement, quand le shampoing ne correspond pas à ton cuir chevelu, c’est souvent l’effet poisseux. Ou cheveux très secs. Pour rappel, le shampoing n’est destiné qu’au cuir chevelu et doit être uniquement choisi en fonction de celui-ci (gras, sec, équilibré ou sensible, à pellicules et démangeaisons).

Les shampoings bio sont formulés avec plus ou moins de tensioactifs (glutamate, glucosides…), plus ou moins d’agents hydratants (souvent de la glycérine ou de l’aloe vera) ou nourrissants (huiles végétales). Le shampoing peut donc être trop ou pas assez détergent pour ton cuir chevelu (cheveux poisseux, avec un effet « mal lavé »).

Il peut être trop dosé en humectants, ce que vont adorer les chevelures bouclées, mais moins les cheveux lisses et peu poreux. Par exemple, mon shampoing favori, le Première Mousse de Noire Ô Naturel, me correspond très bien car j’ai le cuir chevelu gras. Pour d’autres, il est n’est à utiliser qu’en clarifiant car il est trop détergent. Une des mes abonnées me dit également qu’il n’est pas efficace sur elle !

Le calcaire

Une eau trop dure peut ruiner ta routine peau ou cheveu ! Le calcaire est une substance minérale d’origine organique (craie par exemple), mais aussi d’origine chimique. Mélangée au sébum du cheveu, il créé une couche cireuse difficile à enlever pour un shampoing doux. Si tu as un doute sur la dureté de l’eau de ton habitation, tu peux la mesurer avec des bandelettes de pH (trouvables en pharmacie ou chez Aroma-Zone).
Si c’est le calcaire le coupable, la solution est simple : faire un rinçage au vinaigre de cidre comme expliqué plus bas. Ou utiliser de l’eau filtrée ou un adoucisseur d’eau ou un shampoing plus détergent.

Des produits ou huiles trop riches

Les après-shampoings, masques et soins sans rinçages au naturel sont souvent à base d’huiles ou beurres végétaux. Purs dans le DIY ou mélangés à des huiles estérifiées (ingrédients qui n’ont pas d’intérêt direct pour le cheveu mais qui donne un fini « sec » au produit) dans le tout-fait. Or, une huile que tes cheveux n’aiment pas, trop nourrissant ou mal utilisée et c’est tout de suite la cata ! Pour moi ce n’est pas un effet poisseux à proprement parler mais plutôt du gras pur (100% lipides) que la fibre capillaire n’arrive pas à absorber. Normalement, un shampoing bien appuyé et ça part. Tu peux également faire un shampoing sec comme expliqué plus bas pour absorber le surplus de lipides.
Les huiles sont un sujet extrêmement large dans le naturel. Elles ont des compositions différentes en acides gras (mono-insaturés, polyinsaturés ou saturés) qui vont apporter des bienfaits différents pour le cheveu. Les huiles riches en oméga 3 et 6 seront plus pénétrantes et vont renforcer la fibre capillaire en profondeur. On a par exemple les huiles de coco et de ricin et le beurre de karité
qui seront à utiliser plus en prepoo pose longue avant un shampoing.
Au contraire les huiles riches en oméga 9 comme l’huile de brocoli par exemple sont excellente pour gainer, protéger et faire briller les cheveux. Elle seront à poser en leave-in ou en après-shampoing en pose courte.

Les cheveux ont des affinités particulières pour certaines huiles, dû à leur composition en acides gras. L’huile de coco, par exemple, est la plus pénétrante et fait des miracles sur la plupart des cheveux. Pourtant elle assèche d’autres chevelures qui ne supportent pas sa teneur en acide laurique.

Un mauvais dosage

Une erreur que l’on fait toutes, c’est de se tromper dans le dosage. Un poil d’huile de trop, ou mal répartie, et c’est fini !
Le mieux, lorsqu’on teste un nouveau produit, est d’en mettre une toute petite quantité le soir et de constater ce qu’il reste le lendemain. Les sérums, par exemple, peuvent se mettre au goutte à goutte le soir pour protéger ses cheveux la nuit.
Les cheveux ont vraiment des porosités différentes : les cheveux afros et bouclés ont tendance à être très poreux. A l’inverse les cheveux lisses et épais seront plutôt peu poreux. Or la porosité détermine la capacité d’absorption de soin du cheveu.

Si on veut rentrer dans les détails, la porosité est déterminée par la position des cuticules à la surface du cheveu. Fermées et le cheveu est hydrophobe. Ouvertes, dégradés voire manquantes et le cheveu absorbe tout mais ne garde rien ! D’où le fait qu’un cheveu abîmé est forcément poreux !

Petite parenthèse : ce n’est pas parce de l’huile te reste sur les cheveux qu’ils sont peu poreux. Dès qu’ils sont un peu abimés, fins ou très secs ils sont forcément poreux. Et tant qu’on y est : pose ce verre d’eau ! Ce test ne vaut rien à cause des nombreux biais qu’il comporte !

En bas, un cheveu poreux qui n’est plus « étanche » car ses cuticules sont relevées. En haut un cheveu « sain ». La porosité joue sur le dosage et le choix des soins capillaires pour éviter la poisse !

Poisse et effet carton du gel pour fixer les boucles

Certaines chevelures à texture bouclée ou ondulée ont besoin d’un coup de pouce pour ne pas se détendre trop vite. Et pour cela, on utilise un gel du commerce ou fait-maison (gel de lin ou d’aloe vera). Après application, ce gel va « cartonner » tes cheveux et te donner l’impression de poisser. C’est tout à fait normal et montre que tes boucles ou tes ondulations seront bien fixées. Pour enlever cet effet carton, il faut « applaudir » tes longueurs entre tes mains, voire les frictionner avec un peu d’huile. Fini la poisse du gel fixant !

Un cumul de résidus de produits (effet build-up)

Un peu à la manière des silicones, la fibre capillaire cumule les résidus et ne peut plus réagir normalement. Huiles végétales, gels fixants pour les boucles, laits et crèmes sans rinçage, sérums… Tous ses produits sont très efficaces mais peuvent à la longue s’accumuler sur ton cheveu.

Résultats : des cheveux poisseux à répétition après le shampoing, incoiffables, regraissants très vite… Les soins ne marchant plus et semblent même aggraver l’aspect lourd et sale. Quoi que tu fasses, rien ne marche (plus) ! Ne t’inquiète pas, beaucoup de Crinières Libérées se sont retrouvées dans cette situation et savent l’identifier !

Pour cela il existe une solution, d’ailleurs fort utile durant la transition pour éliminer plus rapidement les résidus de silicones : la clarification. Il s’agit d’un nettoyage très profond, à effectuer très occasionnellement. Il permet de repartir sur un cheveu tout « nu » lorsqu’il est surchargé. Pour en savoir plus, je te laisse à la lecture de l’article comment clarifier ses cheveux. Certains types de cheveux sur lesquels ont applique beaucoup de couches de produits ont besoin d’être clarifiés tous les mois.

Des shampoings solides trop détergents

Les cosmétiques solides sont à la mode et pourtant les shampoings solides ont une face sombre : ils sont surdosés en détergents.
Au début de leur utilisation ça peut bien se passer : les cheveux sont plus doux, brillants et soyeux. Mais au fur et à mesure des lavages, la situation se dégrade et les cheveux deviennent de plus en plus poisseux. Le pire c’est que l’on voit souvent un combo cuir chevelu irrité et cheveux abîmés avec le shampoing solide. Dans ce cas c’est pellicules, démangeaisons, racines collées, lourdes et mal lavées d’un côté. Et de l’autre on a des longueurs poisseuses, mais en même temps sèches, ternes et difficiles à démêler.
Soit dit en passant, le tensioactif dont 90% des shampoings solides sont formulés, le SCI, est très polluant à produire. Alors zéro-déchet, ok, mais si on est loin du produit écologique parfait !
Mais le SCI reste un tensioactif doux pour les cheveux. Enfin, utilisé à la bonne dose, car en trop grande quantité, il devient irritant. Et c’est là que le bât blesse car, à cause de leur galénique, les shampoings solides sont souvent surdosés en tensioactifs. Et c’est assez insidieux car on ne se rend compte du problème qu’après pas mal d’utilisation et surtout lorsque les problèmes de cheveux poisseux et de cuir chevelu irrité se sont installés.
Et on ne fait pas tout de suite le rapprochement avec notre shampoing solide maison ou de la boutique bio. Beaucoup de cas qui ont été rapportés parlent d’une lune de miel qui se transforme en cauchemar au bout de quelques semaines d’utilisation et qui se concrétise par des pellicules, des démangeaisons, des cheveux mal lavés… Pour plus d’informations, n’hésites pas à consulter cet article sur le shampoing solide que j’ai rédigé en essayant d’être la plus rigoureuse possible 🙂 .

Quelles solutions pour se débarrasser des cheveux poisseux ?

La clarification ou detox des cheveux

Si tu souffres du build-up ou de l’accumulation de produits, une simple clarification t’enlèvera la poisse.
Pour cela tu as 3 solutions : le bicarbonate de soude, l’argile verte ou le shampoing clarifiant.

Recette du shampoing clarifiant au bicarbonate

  • dans un bol, mettre une dose de shampoing liquide habituel
  • ajouter une cuillère à café de bicarbonate de sodium
  • masser les racines, le cuir chevelu et la partie poisseuse des longueurs pour enlever le surplus de gras

Comme c’est légèrement abrasif, ce type de clarification est pour les cheveux peu secs et peu abîmés. Pour les cheveux plus fragilisés, la clarification à l’argile verte sera plus indiquée.

Recette du shampoing clarifiant à l’agile

  • dans un bol, mettre environ 2 cuillères à soupe rases d’argile verte
  • si tu es absolument sûre que tes cheveux les apprécient, tu peux ajouter une cuillère à café de miel ou d’aloe vera
  • masser les racines, le cuir chevelu et la partie poisseuse des longueurs pour enlever le surplus de gras

La star des argiles vertes est la montmorillonite, mais illite ou la kaolin feront l’affaire.

Quelque soit la méthode choisie, un rinçage au vinaigre de cidre est recommandé à minima. Le mieux est tout de même de conditionner/ nourrir et d’hydrater selon ce que tes cheveux apprécient. Tu peux voir les méthodes pour faire dans mon guide gratuit.

Les shampoings et masques clarifiants

Si tu ne veux pas t’aventurer dans le DIY pour ta petite detox, il existe des produits du commerce clarifiants naturels. Il y a le Shampoing Naturel Détox Apaisant Prêle et Ortie de K pour Karité, qui hydrate et apaise le cuir chevelu.
Sinon, il y a le Tropical Detox des Secrets de Loly. Ce masque redonne éclat et souplesse aux cheveux saturés par les impuretés. Les cheveux bouclés, à cause des routines curly qui sont composées de plusieurs produits pour faire tenir les boucles, sont particulièrement touchés par ce problème.

Le rinçage au vinaigre de cidre

Ce soin simple, rapide et économique est a de multiples bienfaits ! Avantages numéro 1 du rinçage au vinaigre de pomme: il rétablit le pH des cheveux et du cuir chevelu ( qui est légèrement acide, entre 4.5 et 5.5). Soit dit en passant, le shampoing au pH neutre est donc un mythe, puisque la fibre capillaire a un pH naturellement acide. Le cheveu est donc brillant, doux et soyeux avec ce pH légèrement acide, puisqu’il aide aussi ses cuticules à se lisser et à se resserrer. Lorsque le pH est trop alcalin, ses cuticules vont se soulever et se dégrader. Le cheveu se fragilise.
Avantage numéro 2 : le vinaigre de cidre aide beaucoup en cas d’eau calcaire. Et avantage numéro 3 : il aide à déloger les dernières impuretés et nettoyer la peau et le cuir chevelu. Ce qui est une grande aide en cas de cheveux poisseux !

Recette du rinçage au vinaigre de cidre

  • prendre une bouteille d’eau de 1L
  • ajouter une cuillère à soupe de vinaigre de pomme
  • remplir le reste d’eau chaude à la toute fin de ta routine de lavage
  • verser le tout sur le tête des racines aux pointes
  • ne pas rincer

De manière générale ce rinçage au vinaigre de cidre est à faire si tu as les cheveux secs et poreux. Le but est vraiment de refermer les cuticules du cheveu, pour qu’il soit doux, brillant et soyeux.

Le shampoing sec

Si tu as eu la main lourde sur l’huile ou qu’elle ne te convient pas, tu peux faire une sorte de shampoing sec pour enlever l’effet poisseux. Bien plus économique et efficaces que les Batistes de grande surface, les poudres sont idéales. Ma grande chouchoutte est la poudre d’orange. Simple, écologique et convenant même aux cheveux foncés, elle est pour moi un indispensable dans la trousse no-poo. Plus absorbant (mais plus asséchant), le rhassoul fait également l’affaire. J’ai pour ma part laissé tomber la maïzena (fécule de maïs) et le cacao, plus difficiles à enlever.
Je déconseille fortement les poudres ayurvédiques types shikakai car elles sont très volatiles pour vont irriter les voies respiratoires.

Le shampoing sec anti-cheveux poisseux en 4 étapes

  • démêler ses cheveux et bien identifier les zones poisseuses
  • avec un pinceau à blush prendre de la poudre et la disposer sur la zone grasse
  • masser pour bien recouvrir
  • attendre 1 minute
  • secouer, brosser jusqu’à ce que la plupart des résidus soit partie
shampoing sec contre poisse
Shampoing sec sur excès d’huile, à faire avec modération, car les poudres seules assèchent les cheveux.

Arrêter le shampoing solide

Comme beaucoup de Crinières Libérées, tu te retrouves avec des cheveux poisseux à cause d’un shampoing solide ? Il n’y a qu’une seule solution : l’arrêter et passer sur un shampoing liquide tout doux ou sur des shampoings maison (shikakai ou sidr pour les cuirs chevelus irrités).
Pour finir ton shampoing solide, essaye de l’alterner avec un autre lavant naturel ou passe-le pour le corps en sorte de gel douche.

Le vrai souci des shampoings solides c’est que même après l’arrêt de l’utilisation, il n’est pas rare de voir que les problèmes de cuir chevelu persistent. Et c’est l’engrenage qui se met en place car même avec des shampoing liquide qui vont enlever l’effet poisseux, le cuir chevelu sera tellement irrité qui faudra au minimum 3 semaines pour le guérir, le temps que la peau se régénère.

Analyser ton cheveu pour comprendre leurs besoins

Et enfin, la recommandation qui vaut par dessus tous les autres : connaître ton cheveu. En fait, on ne nous as jamais appris à vraiment comprendre son cheveu. Ça passe d’ailleurs par connaître le fonctionnement du cheveu en général, et après reconnaître les besoins de son cheveu en nutrition/conditionnement, hydratation et protéines. Tu veux en savoir plus ? Cliques ici si tu as les cheveux lisses, ici sur tu as les cheveux bouclés et ici si tu as les cheveux blancs.

D’autres ressources pour t’aider à devenir une Crinière Libérée

Le guide gratuit

Tu veux de vraies infos pour enfin bien avancer avec tes cheveux ? Celles qui sont la base indispensable et qui t’empêchent de faire les erreurs qui t’empêchent d’avancer ? C’est cadeau et c’est par ici !
Télécharger le guide gratuit

Mes cheveux n’aiment pas le naturel

Un article d’utilité publique qui t’explique pourquoi passer au naturel peut être si difficile. Il faut maîtriser les produits et les gestes. Mais beaucoup d’infos fausses circulent sur le net et personne ne t’a vraiment expliqué comment faire !
Pourquoi ma routine naturelle ne fonctionne pas ?

Libère ta Crinière !

C’est le guide ultime et ultra-complet du naturel. Ma méthode pour construire pas à pas la routine qui te fera la chevelure que tu recherches.
Découvrir ton guide vers le naturel

65 réflexions au sujet de “Les cheveux poisseux : causes et solutions”

  1. Bonjour,

    Mes cheveux sont poisseux depuis plusieurs mois (j’avais de très beaux cheveux avant) et j’avoue que je commence vraiment à désespérer. Je pense que c’est apparu quand j’ai testé un shampoing solide (ou légèrement avant) mais je suis repassée au shampoing un peu plus chimique. Je sais que mes cheveux sont abîmés parce que j’en perds beaucoup depuis quelques temps et ils sont cassants. Il y a quelques semaines j’ai fait une clarification à l’argile, suivie d’un soin aloe vera. Ca allait légèrement mieux mais ils étaient toujours un peu poisseux juste après. Idem au shampoing suivant. Là j’ai retenté une clarification à l’argile suivie de l aloe vera, mais ils sont toujours poisseux. J’avais essayé de les nourrir avec de l’huile de coco, huile de ricin… mais l’huile de ricin les fait tomber encore plus. J’ai essayé de changer de shampoing… je ne sais plus que faire. Est ce que tu penses que je devrais prendre conseil auprès de ma coiffeuse quand je la verrai ou leurs méthodes sont pires qu’autre chose ? Merci beaucoup d’avance.

    Répondre
    • Hello Sixtine,

      Désolée de lire ça, c’est pas des situations drôles, et le culte des shampoings solides me dérange tellement ils font des dégâts.

      Pour la coiffeuse, ça dépend de ses connaissances car il y a de tout. Pour l’huile, elle ne fait pas tomber les cheveux : ceux qui tombent à un moment t sont morts depuis environ 3 mois, et c’est juste mécaniquement que l’huile (et ricin, particulièrement visqueuse), les détache. Mais ils seraient tombés de toute manière.

      Il faut voir si tes cheveux sont poisseux parce que ton cc est toujours abimé : dans ce cas, continuer les soins ciblés à base d’aloe/huile végetale (hors coco qui est comédogène). Il faut plusieurs semaines à la peau du cc pour se régénérer.

      Je pense que changer de shampoing ne changera rien, le problème est rarement le produit en fait, surtout quand la situation se répète avec des produits différents.

      Tu peux retenter une clarification et reprendre les soins pour rétablir tout ça.

      Sinon, pour apprendre à soigner tes cheveux cassants, n’hésite pas à télécharger le guide gratuit qui t’évitera les premiers pièges !

      Bon courage,

      Emilie

      Répondre
  2. Bonsoir,

    Je vous remercie beaucoup pour votre partage de connaissance. J’ai un problème qui me gâche la vie depuis presque 3 ans. Cela faisait pourtant déjà quelques années que je m’étais mise au shampoing bio (sans sulfate), je faisais aussi de temps en temps de l’henné. Je n’utilise pas de sèche-cheveux et j’utilisais aussi de temps en temps des après-shampoing ou masque bio, mais un jour mes shampoings ont arrêté de mousser. Je pouvais utiliser n’importe quels shampoings (j’en ai utilisé de différents types et pour différents types de cheveux), mais rien à faire, mes shampoings ne moussaient pas et mon cure chevelu devait alors gras (comme si mon shampoing s’y déposé). Je prenais pourtant beaucoup de temps pour rincer, mais rien à faire. Mon cure chevelu était gras et mes cheveux étaient sales et j’avais des particules dans les cheveux (il semblait toujours gras-mal rincé même directement après avoir été lavés). J’ai vu un dermatologue qui m’a donné 3 shampoings (contre les pellicules et les maladies de la peau) et m’a dit qu’il pouvait rien faire de plus et ne savait pas ce que j’avais. Je les ai tous essayés, mais comme le shampoing ne se rince pas, rien n’a changé. Je précise que je n’ai pas de démangeaison et que mon cure chevelu ne semble pas particulièrement rouge non plus. Il n’a rien de spécial à l’oeil nu, en tout cas. Peu de temps après, (maintenant cela fait plus de 2 ans) j’ai commencé les poudres ayurvédiques (j’en ai essayé plusieurs). J’ai eu une amélioration (cela mousse légèrement avec la poudre de reetha), mon cure chevelu semble moins gras (en dessous légèrement plus). J’ai pourtant de grosses particules qui sont dans mes cheveux (surtout les premiers jours) et qui partent généralement avec un brossage. Ma brosse est souvent recouverte de poudre et de poussières alors que je la nettoie régulièrement et que j’ai pourtant baissé les quantités de poudres. Au toucher, mes cheveux sont doux (sauf les pointes qui sont abimées et sèches), mais quand je touche mon cure chevelue, j ai les doigts gras et des particules blanches qui sont collées. Cela est très compliqué, car même si je fais qu’un shampoing par semaine, cela me prend presque 1 heure, préparation, appliquer et rincer, rincer, rincer, mais voilà, je n’ose plus revenir à autre chose, mais si j’en peux plus, de peur que cela soit pire (comme avant). Que pensez-vous que je puisse faire? Connaissez-vous des cas où plus aucun shampoing ne mousse sur la personne? Comment cela s’explique-t-il?
    Je vous remercie d’avance pour le temps que vous prendrez pour me répondre.
    Cordialement.
    Lili

    Répondre
    • Bonjour Lili,

      Je comprends votre désarroi, ce que vous me décrivez là rentre à 100% dans le cheveu poisseux. Comme moi il y a plusieurs années ça arrive après plusieurs mois voire années et avec quasi tous les shampoings.
      Dans l’immédiat, je ne peux que vous conseiller de faire une clarification pour remettre le cheveu « à zéro ». Mais pour éviter que ce cas ce reproduise, il faut comprendre comment marche le naturel, et notamment les soins dont à besoin le cheveux pour éviter de devenir poisseux. Pour cela, j’ai expliqué les bases dans mon guide gratuit à télécharger ici. N’hésitez pas à bien le lire, il contient les infos essentielles pour commencer :).

      Bon courage à vous,

      Emilie

      Répondre
    • Bonjour,

      J’ai eu le même problème pendant 2 ans et il revient encore quelques fois. Mais tout a commencé pour moi avec des shampoings chimiques. A cause de ce problème de cheveux poisseux, j’ai commencé une transition au naturelle.
      Cela va beaucoup mieux aujourd’hui et les seuls moyens efficaces que j’ai trouvé sont les suivants:
      – Les oeufs (1 ou 2 oeufs + jus de citron) –> A rincer à l’eau froide, le plus efficace dans mon cas
      – Shampoing solide DETOX de chez UMAI

      Quand le problème revient, je fais une clarification au bicarbonate de soude..

      Par contre, comme vous, j’ai toujours énormément de poussière dans la brosse que j’utilise pour me brosser les cheveux 🙁
      Je n’ai pas trouvé de solutions par rapport à ça

      J’espère avoir aidé et bon courage,

      Répondre
  3. Bonjour,
    Et merci pour le travail énorme que vous avez fait sur le sujet.
    Je suis passée au shampooing solide il y a un peu plus de 2 ans. Au début, cheveux poisseux +++. Puis j’ai lu qu’en laissant bien sécher le shampooing entre 2 utilisations ça s’améliorait. Et ça a été le cas. Depuis j’ai les cheveux poisseux par intermittence seulement et sur certaines portions de cheveux (dessous donc pas trop visibles).
    Ces derniers temps je vis un paradoxe: mes cheveux sont plutôt brillants et beaux mais j’ai dans le même temps des démangeaisons du cuir chevelu avec beaucoup de dépôts blancs/poussières au brossage. Peut-être est-il temps de passer à un shampooing complètement naturel aux œufs (après clarification bien sûr)?

    Répondre
    • Bonjour Mariannick,

      Merci pour votre retour c’est gentil :).

      En fait si vous avez des poussières et le cc irrité, c’est que vous avez encore les cheveux un peu poisseux. Dans ce cas il faut trouver ce qui ne va pas, et d’après mon expérience, c’est rarement le shampoing seul. Cependant je pense qu’une clarification serait la bienvenue et réglerai peut-être le problème 🙂

      Capillairement,

      Répondre
      • Merci beaucoup pour ce retour. Je vais donc faire une clarification. La lecture de votre site combinée à mon expérience, me pousse à moins recourir aux shampooings solides. J’ai déjà recours à des shampooings secs type fécule de maïs de temps en temps. Je pense alterner ça avec des shampooings aux œufs et peut-être quelques poudres (ghassoul).

        Répondre
  4. Bonjour,
    J’ai les cheveux crépus et secs (avec pellicules) et j’utilise des shampoings bio depuis l’enfance. Il y a deux ans, j’ai rencontré le problème des cheveux poisseux après les avoir laver avec un shampoing solide anti-pelliculaire. J’avais aussi l’habitude de les nourrir au beurre de karité. Je suis allée chez le coiffeur pour les laver et les faire couper. Seulement, le problème est réapparu il y a deux mois alors que je n’utilise plus de shampoing solide anti-pelliculaire mais le shampoing traitant anti-pelliculaire Pur Aloé, et depuis aujourd’hui, un shampoing doux. Je ne mets plus de beurre de karité depuis peu mais le problème persiste…

    Répondre
      • Bonjour Clara,

        Les cause de la poisse sont complexes mais pour moi, il y a un soucis au niveau des soins de la routine qui ne doivent pas être assez riche pour protéger le cheveu.
        Et souvent on enlève les soins riches comme les huiles et c’est justement ce qu’il ne faut pas faire car le problème se trouve souvent ailleurs.

        Désolée de ne pas pouvoir t’aider davantage mais si tu veux davantage d’informations, j’ai créé Libère Ta Crinière qui regroupe tout ce qu’il faut pour éviter les cas de poisse, de cheveux secs…

        Capillairement,

        Emilie

        Répondre
  5. Bonjour,
    J’ai 14 ans et j’ai comme tous le monde décidée d’arrêter les shampooings de grande surface.
    Je fais mes shampooing tous les 2 jours environ mais je pensais les espacer après ma transition.
    J’utilise le kit de shampooing maison coco guimauve d’aroma-zone car c’est le plus doux que je connaisse mais j’ai les cheveux poisseux.
    Ça fais plusieurs années que je n’utilise pas de shampooing avec silicone mais avant la transition j’utilisais des shampooing avec du sls.
    Ça va faire 3-4 semaines que j’ai les cheveux poisseux et j’ai tout essayé :
    – soin au bicarbonate pour éclaircir mes cheveux
    – shampooing à l’argile vert
    – Depuis 2 ans je me fais régulièrement des bains d’huile ( jojoba, noisette, coco…).
    Comme j’avais les cheveux qui redevenait poisseux 2 shampooing après j’ai pensé que mes cheveux étaient trop nourrit.
    Ma sœur à une dermite séborrhéique donc j’ai pensé que j’en avais une comme j’ai les mêmes symptômes. C’est aussi pour ça que j’ai arrêté les bains d’huile.
    Est-ce qu’il faut que je continue d’utiliser se shampooing car c’est la transition où est-ce qu’il n’ai pas adapté ?
    Enfin j’ai vu que dans les shampooings coslis il y a le tensio actif sls mais vous le recommander donc je suis un peu perdue.

    Répondre
    • Bonjour Eglantine,

      Ah les shampoings solides ! On est vraiment plusieurs à le répéter mais la plupart sont mauvais car surdosés en ts. D’où des problèmes de poisse, de cuir chevelu sensible… Tu peux finir ton kit, mais en espaçant les lavages avec.

      Par contre le coslys n’a pas de sls, mais du coco sulfate. Je te conseillerai aussi de continuer les bains d’huile, mais sans les mettre à la racine si tu as une suspicion de dermatite.

      Des bains d’huile, une alternance avec un shampoing liquide, peut-être des shampoings secs et tout devrait rentrer dans l’ordre. Mais vraiment il faut être prudent avec les solides.

      Bravo pour ta démarche si jeune en tout cas 🙂

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
  6. Bonjour, cela fait plus de 3 mois que je suis en transition capillaire et c’est de pire en pire. Avant j’utilisais un shampooing du commerce (Timotei pure) mais à part ça rien d’autre. Mes cheveux sont gras et depuis le passage au bio ils sont poisseux et ma brosse pleine de dépôts blanchâtres. J’ai essayé de faire une clarification (argile verte, poudre de neem, vinaigre de cidre) et la première fois c’était le top, cheveux souples et soyeux. Avec les shampooings suivant, retour aux cheveux poisseux. J’ai donc fait une autre clarification 15 jours après, mais là rien ne change, pas de cheveux souples, mais poisseux comme d’habitude. Et ils commencent à tomber plus que d’habitude. Je ne sais pas quoi faire, c(est désespérant. J’utilise le shampooing fortifiant Cosmo Naturel et j’ai acheté récemment leur après-shampooing pour les longueurs car après les clarifications elles étaient plutôt rêches.

    Répondre
    • Bonjour Mimi,

      En fait les cheveux ont besoin de plus que d’un shampoing. Du coup, je vous conseillerai de commencer les soins (bains d’huile, soins hydratants) et de refaire une clarification dans quelques semaines. Gardez bien aussi le rinçage au vinaigre de cidre pour refermer les écailles.

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
      • Merci Emilie 🙂 Je croyais que les bains d’huile étaient déconseillés quand il y avait des soupons d’avoir une dermite séborrhéique (je ne sais pas si c’est mon cas ou si les dépôts blanchâtres sont uniquement dus aux cheveux poisseux post-transition vers le naturel, car avant je n’avais pas ce problème) . Du coup je suppose que je peux utiliser l’huile de jojoba avec quelques HE comme l’arbre à thé ou le cèdre de l’atlas ? Pour les soins hydratans, l’après-shampooing Cosmo Naturel peut suffire ? Merci encore.

        Répondre
        • Oui c’est un peu le cœur du problème car selon que c’est une dermite ou pas, les soins à faire sont opposés. Mais tout problème de pellicules ou démangeaisons n’est pas forcément de la dermite, heureusement d’ailleurs ! Et là je ne peux pas dire quelle est la nature de ton problème.

          Pas d’as sur les racines, mais l’aloe vera est ce qu’il y a de mieux 🙂

          Capillairement,

          Emilie

          Répondre
  7. Bonjour Émilie ,
    J’aimerais avoir votre aide s’il vous plaît ..
    Alors voilà depuis 1 ans maintenant je suis passée au bio, je n’utilise plus du tout de produits néfastes pour mes cheveux .. seulement , depuis que je suis passée au bio j’ai des pellicules ( sèches ) .. et ça fait quand même 1 an , je fais des soins naturels , j’ai tout essayé pourtant ça ne part pas …

    Puis je avoir votre avis ?

    Bien à vous
    Lu

    Répondre
    • Bonjour Luna,

      Est ce que vous avez essayé les soins ciblés uniquement sur le cuir chevelu (huiles apaisantes, aloe vera, crème d’avoine) ? Vous utilisez des poudres avec des hydratants ? Des shampoings solides ?

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
      • J’utilise des shampooings liquides bio , par exemple ceux de Natessance ou encore de So Bio Etic. A chaque shampooing je fais un soin d’aloe vera pur. Cependant j’ai comme des petites particules blanches dans les cheveux et quand je les lavent et que je gratte c’est comme une pâte sous les ongles … je suis désespérée car ça ne part pas , ce n’est pas du psoriasis , je pense que c’est simplement des pellicules ..
        Et cela , depuis que je suis passée au bio. Sachant que je fais des soins régulièrement comme : la crème de riz , le gel de lin …

        Avec votre compréhension

        Luna

        Répondre
  8. Bonjour Émilie !
    J’ai 16ans, et je tente peu à peu de passer au naturel pour mes cheveux!
    J’ai des cheveux a tendance grasses, ils regraissent très vite, et j’ai les cheveux extrêmement fins …

    Seulement voilà, j’utilise la marque « Coslys », et j’ai les cheveux qui sont très poisseux après mon shampoing, ils graissent vite, je les laves pourtant pendant 5bonnes minutes, à l’eau tiède voire froide, je prends bien le temps de les masser pour bien éliminer le shampoing, donc vraiment je ne comprends pas pourquoi cet effet poisseux après le séchage…
    Peut être la puberté joue un grand rôle dessus…
    J’habite à Lyon, la ville est pas mal polluée, donc j’imagine que la pollution y est également pour quelque chose…

    Comment est ce que je pourrais faire pour enlever cet effet « poisseux », sec, terne etc ?

    « Capillairement » comme vous dites,
    Bonne journée à vous !
    Lily

    Répondre
    • Bonjour Lily,

      Comme beaucoup de personnes qui sont dans le même cas que toi ici, je vais te conseiller de faire des soins pour pallier à l’effet poisseux. Je ne peux pas vraiment t’aide plus car cela peut vraiment être dû à une multitude de choses mais vraiment, tente un bain d’huile car bien souvent le cheveu est juste décapé et poisse. Tu peux aussi faire un rinçage au vinaigre de cidre si ton eau est particulièrement calcaire.

      Capillairement 🙂

      Emilie

      Répondre
      • Bonjour,
        Merci de votre réponse!
        De l’huile de tournesol par exemple ?
        Il faut que j’applique ça sur tous mes cheveux ? Et il faut le garder combien de temps ?
        Bonne journée,
        Lily

        Répondre
        • Bonjour Lily,

          Désolée je ne peux pas faire de routine perso par commentaire 🙂 Par contre je vous invite à télécharger mon guide gratuit qui répond déjà à pas mal de questions 🙂

          Capillairement,

          Emilie

          Répondre
  9. Bonjour,

    Je suis passée au shampoing naturel depuis Avril 2019. En liquide, puis en solide (l’équilibrant de louise et moi: utilisé 2 fois, l’alexandrin de louise et moi utilisé de novembre 2020 à Décembre 2020, shampoing au rhassoul de comme avant utilisé de janvier 2021 à Mars 2021). Arrêt des shampoings solide car j’ai appris qu’ils étaient beaucoup plus dosés en tensio-actifs que les liquides. J’ai coupé de 10 cm mes cheveux en Octobre 2020.
    Je suis arrivée à un shampoing par semaine (en milieu de semaine: shampoing sec avec un peu de maizena.
    Je ne me lisse jamais les cheveux, j’ai jamais fait de mèches, de coloration. J’ai fait le test de la porosité des cheveux, ils sont peu poreux.
    J’ai 30 ans, j’ai les cheveux aux épaules, fin et châtains (tendance à ré graisser assez vite), une alimentation saine, la même pilule depuis 10 ans. Je fais du sport mais une fois par semaine pas plus, et c’est du fitness.
    Et j’ai voulu passer aux poudres en avril 2021, j’ai testé la poudre de shikakai avec eau et gel d’aloe vera: une fois, pas terrible, j’ai attendu une semaine avant de réutiliser une poudre, et j’ai pris du rhassoul avec de l’eau et du gel d’aloe vera. J’ai un doute sur la qualité du rhassoul, je l’ai pris chez Aroma Zone, et j’ai vraiment des doutes. Là en regardant de plus près, j’ai des résidus marron (qui voudrait dire qu’ils sont mal rincés alors que j’ai vraiment fait un rinçage de plusieurs minutes sous l’eau avec de l’eau froide (je n’ose pas mettre de vinaigre car vu que j’ai les cheveux peu poreux ca ne me convient pas). et je n’ai pas les cheveux propres après. Je me pose des questions. Pouvez-vous m’aider ? Est ce qu’une autre poudre pourrait me convenir ? Est ce qu’il faut ajouter de l’eau froide/tempérée/chaude avec la poudre ? Combien de temps je laisse le mélange sur les cheveux ?

    Répondre
    • Bonjour,

      Tout d’abord une ou deux précisions 🙂 : le test du verre d’eau n’est absolument pas fiable, donc vous ne pouvez pas baser votre routine dessus. Sinon, pour le rhassoul il n’y a pas, à ma connaissance une grande différence de qualité entre les différents fournisseurs (ce qui n’est pas forcément le cas des autres produits mais c’est une autre histoire :).

      En tout cas, d’après ce que vous me décrivez, et comme c’est le cas pour beaucoup de personnes, votre cheveux manque de soins (surtout « nourrissants », accroche et deviens poisseux. Du coup changer de poudre ne changera pas grand chose, il faut vraiment apporter de l’huile pour gainer ce cheveu qui a dû être fragilisé avec les solides sans compensation.

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
      • Bonjour,

        Merci pour votre retour. Comment feriez-vous pour déterminer la porosité de mes cheveux ?
        Par rapport aux soins je n’en fais pas vraiment, du coup il faut que j’ai les cheveux humides, et je met de l’huile dessus ? Je peux prendre quelle huile ? Combien de temps je laisse poser ?

        Cordialement,
        Doriane

        Répondre
        • Bonjour Doriane,

          Là on rentre dans une analyse complète et je ne peux pas le faire par message. Je sors bientôt un produit qui pourra répondre à vos attentes pour justement construire votre routine en fonction de votre porosité (entre autres).

          N’hésitez pas à télécharger mon guide gratuit pour voir les infos de base et recevoir la newsletter qui annoncera la sortie.

          Capillairement,

          Emilie

          Répondre
  10. Bonjour,
    Merci pour cet article, mais j’ai une question, j’ai décidé de passer au bio cependant mon coiffeur n’utilise pas ce genre de produits. Est ce très grave si deux fois dans l’année mes cheveux sont lavés avec des produits non bio?
    Merci par avance, belle soirée

    Répondre
    • Bonjour Margot,

      C’est une question légitime sachant que quand on a un bon coiffeur on le garde :), mais non, des shampoings conventionnels quelques fois dans l’année ça passe sas problèmes. Il faut éviter les soins par contre !

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
      • Merci beaucoup pour votre réponse,
        J’ai également une autre question

        Comme dit précédemment je viens de passer à des produits naturel j’utilise la gamme « réparatrice » de chez Authentic beauty Concept, ainsi que le shampoing apaisant bioderma. Cependant, mes cheveux sont gras aux racines surtout en dessous et j’ai beaucoup de mal à les sécher alors qu’avant je mettais 10 minutes tout au plus.

        Est ce que c’est normal ? S’agit il de la fameuse période de transition? Dois je persévèrer ? Dois je attendre d’avoir terminer les produits?

        Merci par avance
        Margot

        Répondre
        • Ah, à mon avis c’est lié… c’est un cas assez courant d’avoir de la poisse + le cuir chevelu irrité mais c’est difficile à dire ça peut être la transition comme des produits qui ne conviennent pas. Dans ce cas il vaut mieux commencer par une clarification .

          Je ne connais pas Authentic beauty concept mais Bioderma n’est pas naturel.

          Capillairement,

          Emilie

          Répondre
    • Bonjour,
      perso quand je vais chez mon coiffeur j’y vais avec mon shampoing ça n’a jamais posé de pb. Vous pouvez lui poser la question ? C’est dommage de flinguer des années d’efforts…

      Répondre
  11. Bonjour!
    Je suis un homme qui a aussi un soucis avec les cheveux « poisseux ».
    J’ai décidé il y’ a environ un an de tester des shampoings bio et base lavante douce pour mes cheveux afin de les protéger.
    On m’a alors conseillé un shampoing bio pour enfant de marque cattier….je n’ai appris plus tard qu’un adulte ne doit pas utiliser de shampoing enfant car il y’avait une surproduction de sébum. C’est là que mes cheveux ont commencé à devenir comme poisseux. J’ai alors arrêté et commandé « odylique shampoing doux à l’arbre à thé qu’ j’utilise depuis un peu plus de un mois. Hélas mes cheveux restent poisseux….
    Avez vous des pistes de solutions pour moi au vu de ma situation car je suis perdu et je ne m’en sors pas.
    Merci beaucoup d’avance.

    Répondre
    • Bonjour Florent,

      En fait je vous conseillerai de tester une autre marque de shampoing car celui que vous utilisez est peut-être trop lourd. De façon générale comme expliqué dans l’article ce n’est pas évident de vite cerner d’où vient le problème de poisse.

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
  12. Bonjour,

    Des milliers de choses ! En fait, il y a plein de critères qui peuvent faire qu’un lavant ou un soin ne marche pas et pour le coup, je ne peux vraiment rien t’indiquer de précis.

    Capillairement,

    Emilie

    Répondre
  13. Bonjour,

    Je suis passée au shampoing bio/naturel/maison et varie maintenant les solutions depuis plus de 5 ans.
    La période de transition est donc derrière moi, malheureusement comme toutes les filles de passage sur ton site (qui est de loin le plus complet et pédagogique, bravo!), je n’ai pas encore trouvé la routine qui me corresponde.
    L’oeuf et les argiles avec rinçage eau+citron ne fonctionnent pas trop mal, mais c’est assez fastidieux, ca prend du temps, et je dois laver ma salle de bain après m’être lavée les cheveux…;)
    Donc j’utilise le Shampooing Miel Avoine Bio de Cosmo Naturel (labellisé Nature et Progrès) 1 fois sur 2, en gros, 1 fois par semaine.
    Malheureusement, je vis une période « capillairement compliquée » et n’arrive pas à en sortir. J’ai les cheveux longs et fins, probablement poreux du fait d’un éclaircissement par an, mes longueurs sont plutôt sèches, mais j’arrive encore à les hydrater (aloe vera, huile de coco…). Le problème vient de mon cuir chevelu. J’ai des pellicules sèches, le cuir chevelu très sec et irrité avec démangeaisons, mais ils rengraissent très vite (2 jours!).
    Que penses-tu que je puisse essayer pour régler mon problème? Que penses-tu du shampoing Cosmo-Naturel et par quoi pourrais-je le remplacer s’il ne me convient pas?
    Mon seul objectif étant d’avoir des cheveux sains et rééquilibrés, en ayant une routine minimaliste avec des ingrédients locaux de préférence.

    Je te remercie d’avance pour tes précieux conseils!

    Bien cordialement,

    Caroline

    Répondre
    • Bonjour Caroline,

      Super si le site te plaît 🙂
      Pour ton problème, il est plus général pour juste qu’un produit puisse le régler, et encore moins un shampoing. A mon avis tu manques de soins appropriés et les shampoings rapprochés irritent le cuir chevelu qui regraisse plus vite…On est dans un cercle vicieux. Le Cosmo Naturel est très bien sinon mais il ne peut pas faire le job à lui tout seul 🙂

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
    • Aloe vera pour hydrater. C’est un indispensable aussi pour la peau je trouve.

      Et le shikakai lave donc c’est un masque lavant, pas de shampoing après. Vous avez des articles sur le site, ça s’utilise comme le rhassoul ou la reetha 🙂

      Répondre
  14. Je dirais plutôt sèches. Je sais pas si les shampoings sont cleean (lavera coslys urtekram unique Weleda propolia sante…)
    J’ai essayé le rhassoul mais ça assèche trop vu que j’ai les cheveux sec et bouclés.

    Répondre
  15. Bonjour, cela fait 3ans que je suis passée au shampoing bio. J’en ai testé beaucoup. Mais j’ai d’importantes pellicules avec chacun que je n’avais pas avec les shampoings chimiques. J’ai testé aussi les shampoings bio antipelliculaire. Je ne sais plus quoi faire. Merci de votre aide

    Répondre
  16. Bonjour,
    J’ai tenté la farine de pois chiche puis le lierre et dans les deux cas, juste après le lavage mes cheveux étaient très gras, lourds.
    au bout de 3 jours, ça passe et je « tiens » une bonne semaine, mais c’est très désagréable pendant 3 jours.
    J’ai une eau très calcaire, est-ce que le vinaigre de cidre pourrait aider ?

    Répondre
  17. Bonjour

    Cela fait plus de 3 ans maintenant que j’utilise des shampooing bio ou maison (argile, rhassoul, mélange de plante d’aromazone) mais rien ne va. J’ai toujours les cheveux sales après ces shampooings, quand je mets les mains dans les cheveux j’ai les mains sales après poisseuses. Mes cheveux redeviennent rapidement gras même plus qu’avant.

    Je commence à désespérer après avoir essayer des tas de shampoing et de recette ! Mes cheveux étaient bien plus beaux avec des chimiques …

    Répondre
  18. Bonjour,

    Cela fait plusieurs années que je suis passée aux shampoings bio et poudres. J’ai un souci pour trouver un shampoing qui me convient. Les seuls qui lavent correctement mes cheveux sont ceux contenant du coco sulfate. Quand j’utilise un shampoing qui n’en contient pas, cela me laisse une pellicule sale sur les cheveux, ils sont poisseux/cartonnés au toucher et je récupère plein de saletés sur ma brosse. Au niveau des poudres que j’ai essayées, seul le rhassoul fonctionne. J’ai lu qu’il pouvait être asséchant, ce qui est problématique vu que j’en suis arrivée à me laver les cheveux un jour sur deux ou trois, car ils sont très gras. Je pense que mon cuir chevelu est irrité car il me gratte et j’ai un peu de pellicules, passer a un shampoing sans sulfates me semble donc important. Est ce vous connaitriez des shampoings assez forts pour effectuer la transition ou des astuces pour regler mon problèmes (les rinçages au vinaigres n’ont pas d’effet significatif dessus en tout cas).
    Merci
    Maeva.

    Répondre
    • Bonjour Maeva,

      Normalement s’ils sont sulfates ils sont plus doux, mais je suis très très loin d’avoir tout testé !

      Je vous conseille donc de faire un gommage du cuir chevelu au cours d’une clarification pour déjà dégager le sébum.

      Est ce que le fait qu’ils sont gras ne serait pas à rechercher dans des causes autres que les cheveux eux-mêmes (stress, contraception, alimentation).

      Et sinon, essayer quand même d’espacer les lavages en alternant rhassoul et shampoing (tant que ça ne démange pas ou devient inconfortable). Le shampoing sec peut vous aussi vous aider.

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
  19. Bonjour,
    Oui j’ai essayé seulement le shampoing WAAM et le vinaigre en rinçage et le problème est revenu immédiatement. Pour le moment, j’ai l’impression que seul le fait de poser le mélange oeufs + citron lave correctement mes cheveux.. Mais je ne sais pas pour combien de temps

    Répondre
    • Il serait peut-être bien de regarder du côté du PH des produits aussi.

      Je n’ai pas encore eu l’occasion de creuser à ce niveau là mais le citron et le vinaigre de cidre sont tous les deux des régulateurs de PH…

      Bon courage,

      Emilie

      Répondre
  20. Bonjour,

    Voilà mon expérience, j’ai toujours lavé mes cheveux avec des produits de grandes surfaces. Il y a 4 ans (vers 20ans), j’ai vécu ma première approche avec les cheveux poisseux. Pendant environs 4 mois, mes cheveux étaient lourds et gras juste après le lavage (au moment du séchage).
    Ce type de problématique revient depuis lors chaque année pendant certaines périodes. J’ai essayé beaucoup de techniques différentes :
    – Shampoings de professionnel (coiffeurs)
    – Shampoings solides
    – Shampoings bio
    J’ai même alterné sur plusieurs shampoings en pensant que mon cheveu s’habituait et ne réagissait plus aux shampoings. Mais rien y fait, cette problématique vient et part et je n’arrive pas à en connaitre les raisons.
    J’ai entamé une transition capillaire le 1er mars. J’ai commencé avec un shampoing clarifiant (au bicarbonate) qui a directement enlever cet effet poisseux mais qui a laissé mes pointes assez sèches.
    Cependant, dès la reprise de mon shampoing bio (Shamp neutre de WAAM), la problématique est revenue.
    J’ai récemment trouvé une solution (provisoire ou non):
    – 1er lavage avec shamp neutre WAAM sur cheveux secs
    – 2ème lavage sur cheveux mouillés
    – Masque à l’oeuf et au citron
    – Vinaigre de cidre en dernier eau de rinçage.
    Tous les étapes sont espacées d’un rinçage à eau froide.
    Ce système fonctionne.
    Cependant, je n’arrive pas à comprendre d’où vient ce problème de cheveux lourds et poisseux après lavage.. (trop de bains d’huiles avec des huiles de ricin, coco, hormones, shampoings…?)
    J’aimerais savoir si cela pourra avoir un lien avec le fait que mes cheveux soient peut-être peu poreux ?
    je souhaiterais trouver une solution durable pour ne plus avoir à faire à cet effet poisseux..
    As-tu des conseils ?

    Répondre
    • Bonjour Cassandre,

      C’est toujours un peu dur de répondre avec peu d’infos sur un problème complexe mais le vinaigre de cidre et le bicarbonate semblent enlever ce côté poisseux. Est ce que ce n’est pas ton eau qui est très calcaire ? Est ce que tu as juste essayé shampoing WAAM et rinçage vinaigre de cidre (qui dissout le calcaire ? ).

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
  21. Bonjour,

    Je suis passée au shampoing plus clean depuis presque 3 semaines pour mes cheveux la transition est compliquée.. j’ai d’abord acheté le shampoing Energie fruit mes cheveux étaient poisseux, encore gras, très vite j’ai vu qu’il contenait du polyquaternium 10 donc j’ai racheté un gel lavant corps et cheveux cadum bio pour bébé compo plus clean il équivaut au mixa bio..

    Clairement ça ne lave pas mes cheveux, ils sont toujours aussi gras après le lavage.. je sais que la transition peut être comme ça mais à ce point-là ça m’inquiète un peu. Le fait qu’ils restent sales j’ai peur que ça les abîmes.. faut il que je persiste, que je fasse une clarification? Avant je me lavais les cheveux tous les 2-3 jours avec shampoing basique et un masque une fois par semaine, j’ai tendance à avoir les fameuses racines grasses pointes sèches. Faut il que je fasse quelque chose de plus progressif? Je ne sais plus.. merci de m’éclaircir

    Répondre
    • Bonjour Annabelle,

      3 semaines n’est pas encore énorme mais je comprends que ça commence à devenir dur.

      Vu votre profil, oui effectivement une clarification serait pas mal, pour le reste, patience !

      Après le fait qu’ils soient sales n’est pas dangereux pour vos cheveux, plus pour votre cuir chevelu car l’accumulation de sébum bouche les pores de la peau…

      Courage 🙂

      Emilie

      Répondre
  22. Bonjour, j’ai opté pour un shampoing au rassoul, j’ai les cheveux longs. Je mets une CAS de rassoul, une demi CAF d’huile de coco, une pression de spray d’huile de ricin et d’Amla, que je remplace parfois par de la poudre, rinçage au vinaigre de cidre et ilang-ilang. Je rince abondamment mais j’ai des petits grains d’argile dans ma brosse à cheveux ! aurais-tu une solution.
    merci

    Répondre
    • Bonjour Karine,

      Tout d’abord cette recette me paraît un peu compliquée : y a t’il un réel besoin à la présence de tous ces ingrédients ? Il peut y avoir une réaction au ingrédients les uns avec les autres que l’on ne peut pas prévoir à l’avance. De plus les huiles, parce qu’elles ne se mélangent pas à l’eau, peuvent aussi poser des problèmes d’utilisation. Je vous conseillerai donc de tester la recette la plus basique : rhassoul + 1 hydratant (ce qui manque à votre recette) puis d’ajouter au fur et à mesure des lavages les autres ingrédients si vous y tenez. Faites des bains d’huile séparément avant ou après, en pose longue par exemple.
      En espérant que cela vous aide !

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
    • Bonjour Violaine,

      C’est vrai que ce n’est pas toujours facile avec les coiffeuses qui ne sont pas forcément ouvertes aux méthodes naturelles. Plusieurs solutions :

      – se couper les cheveux soi-même
      – arriver avec son propre shampoing clean. Mais quand on fait du rhassoul ou de l’argile, c’est pas vraiment possible…
      – arriver au salon les cheveux lavés et humide : encore faut-il que la coiffeuse accepte
      – choisir une coiffeuse à domicile et se faire tranquillement son shampoing avant qu’elle arrive.
      – se dégoter un salon naturel. Il y en a de plus en plus même si cela reste plus cher.

      Pour ma part je suis sur la troisième solution : elle vient pour me coiffer moi et ma ma maman et pendant que la couleur de ma mère pose, elle me coupe les cheveux.

      Dites-moi pour quelle solution vous avez opté !

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
  23. Bonjour,
    merci pour tes articles éclairants et motivants. Il y a 5 ans j’ai voulu passer aux cosmétiques bio à 100 %, en cessant de me colorer les cheveux chimiquement et en utilisant du henné blond. Je suis petit à petit passé à une routine capillaire totalement bio, en utilisant notamment les produits de la marque Gaïa nature, qui m’avait été recommandée par ma coiffeuse bio ultra-fiable. J’ai persévéré dans cette routine pendant 3 ans environ, mais je n’ai constaté aucune amélioration de la qualité de mes cheveux, bien au contraire ils n’ont jamais été aussi rêches, ternes, cassants ! Leur nature a « empiré », ils n’ont jamais été aussi difficiles à coiffer que pendant cette période, raison pour laquelle j’ai fini par arrêter le naturel.
    Est-ce que selon toi il est possible qu’une transition vers le naturel dure plus de 3 ans ? Quels conseils pourrais-tu me donner pour retenter l’expérience stp ?
    Je précise que j’ai une nature de cheveux très fragile et sèche à la base, c’est donc un défi (et une nécessité) pour moi de trouver la bonne formule !
    Merci beaucoup !
    A.

    Répondre
    • Bonjour,

      Alors, pour être franche, non 3 ans de transition ce n’est pas normal :).

      Plusieurs pistes :

      – j’ai été faire un tour sur les produits Gaïa. Ca à l’air clean, mais il faut savoir que toutes les marques ne conviennent pas à tout le monde. C’est pour cela qu’il peut être un peu long de trouver celle qui convient.
      – as-tu fait des soins nourrissants et hydratants ? Je ne sais pas quelle était ta routine avec Gaïa mais surtout avec un cheveu sec il faut lui apporter de l’eau/du gras. Pour cela pas besoin d’investir beaucoup : bains d’huile avant lavage, aloe en soin après-lavage… Je te laisse la lecture de ces articles que j’ai écrit sur le sujet : nourrir ou hydrater ses cheveux secs et Comment hydrater naturellement et profondément ses cheveux ?
      – as-tu essayé les poudres ayurvédiques ? Comme le shikakai ou la reetha par exemple ? C’est un peu plus fastidieux comme lavage mais ce sont de vrais soins en soi qui ont aidé beaucoup de monde.
      – j’ai aussi écrit un article sur la transition qui pourrais t’aider : Passer au shampoing bio. En fait la vraie difficulté et de trouver un lavant qui convient et de comprendre de dont ont besoin tes cheveux afin de leur apporter. Après ça roule tout seul :). Mais il est vrai qu’il faut mieux varier les gammes/type de soins/DIY pour prendre le meilleur de partout !

      Voilà, n’hésites pas à me dire si cela t’a aidé !

      Emilie

      Répondre

Laisser un commentaire