Comment clarifier ses cheveux ?

Recettes, produits et méthode pour la clarification des cheveux

Qu’est ce que la détox capillaire ?

« Purifier » le cheveux surchargé

La clarification, qu’est-ce que c’est ? Avant tout un geste bien utile et quasi indispensable dans le naturel. Le but est simple et logique : « nettoyer » tes cheveux en profondeur. Ou plutôt, à un degré supérieur à celui des shampoings naturels. Des années de traitement avec des gammes chimiques encrassent les cheveux, et favorisent les problèmes classiques (cheveux gras, asséchés, pellicules…). Les plus tenaces de ces « restes » étant les tristement célèbres silicones et quats (qui font vraiment débat dans le naturel). La clarification va aider le cheveu à se débarrasser des résidus de produits chimiques (ou naturels d’ailleurs) pour repartir sur des bases saines, sans quoi tout shampoing ou soin naturel sera tout bonnement inefficace. Les avantages ? Une remise à zéro de vos cheveux. On repart de ta fibre capillaire nue sur laquelle une routine adaptée sera vraiment efficace pour des cheveux propres, brillants et forts.

Tu veux enfin comprendre les bases du naturel ?

Que veut dire hydrater, nourrir, que sont la porosité et les cheveux poisseux ou encore quels sont les soins d’une routine naturelle et dans quel ordre les poser… Débutante au naturel ou plus aguerrie, je sais que tout le monde se pose ces questions, avec de vraies réponses pas souvent faciles à dénicher sur le net. Et pourtant ces infos sont fondamentales pour comprendre le naturel. N’hésite pas à télécharger ce petit guide indispensable, c’est un cadeau de ma part à ta crinière pour qu’elle soit (bien) libérée !

Et en bonus : les 10 fausses idées sur le cheveu naturel… Et qui te mettent, toi, dans l’erreur ! A lire absolument pour éviter les pièges qui t’empêchent d’avancer.

Télécharger le guide gratuit

guide gratuit Crinière Libérée

Pourquoi faire des clarifications ?

Détoxifier des impuretés

Qu’ils soient chimiques ou naturels, les soins apportés à nos têtes vont laisser des résidus sur le cuir chevelu et les cheveux, bien sûr en quantité variable. Avec le temps, ceux-ci vont s’accumuler sur le cheveu et le cuir chevelu et faire une sorte de couche les recouvrant. Les champions en la matières sont les agents occlusifs et leur représentants majoritaires, les silicones et les quats (ces derniers sont autorisés en bio).
Ayant pour but de « gainer », ceux-ci sont ce qu’on appelle des soins conditionnants (tiré un peu trop littéralement du mot « conditionner » en anglais). Ils ont pour but de bien lustrer la fibre capillaire pour la rendre hydrophobe et ainsi l’aider à garder son hydratation. Selon leur nature et leur quantité, ils peuvent rester des semaines après l’arrêt d’un shampoing chimique. C’est là l’une des raison de la transition vers le naturel (voir l’article passer au shampoing bio). Et même s’il est vrai que ce problème est bien plus présent avec l’utilisation de produits issus de la pétrochimie, on peut également obtenir une saturation de produits conditionnants avec des produits bio ou naturels, surtout sur des cheveux fins. Cela peut arriver en cas de soins non-adaptés ou bien sûr en trop grande quantité.

Les signes d’une accumulation de produits conditionnants

Ce problème à des symptômes reconnaissables comme une chevelure lourde, qui manque de volume. Pour celles qui ont des bouclettes, celles-ci manquent de rebond (attention cela peut aussi venir d’un manque d’hydratation).
Un autre signe qui ne trompe pas est l’aspect plus gras du cuir chevelu, qui peut en plus devenir inconfortable (pellicules, démangeaisons…).
Si vous avez ces deux symptômes, en plus bien sûr d’un cheveu qui a perdu de sa brillance et de sa beauté de façon générale, faites une petite clarification :).

Clarifier quand les soins qui ne marchent plus

Avec la saturation, les résidus déposés en couche vont limiter l’accès des soins et shampoings à vos cheveux et à votre cuir chevelu. Votre shampoing habituel va alors « mal laver » et votre soin magique va devenir aussi inefficace. L’état général de vos cheveux se détériore et vous avez l’impression que quoi que vous essayez ou changez, rien n’y fait…Ils sont lourds, sans volume. Étouffés, ils vont dépérir. Le cheveu devient terne, se fragilise et se casse. Le cuir chevelu irrité devient encore plus gras ou encore plus sec, produit des pellicules…Bref le cycle infernal !

La clarification pour accélérer sa transition vers le naturel

Pour ceux ou celles qui désirent passer au naturel, la clarification est un gain de temps certain pour la transition. Le cheveu n’aura ainsi pas à lutter très longuement (et vous à attendre en regardant votre tignasse se « débattre ») que partent les restes de silicones et de quats (principalement) qui l’empêchent de bénéficier de leur nouvelle routine naturelle. A noter néanmoins que selon ce le produit que vous utilisez avant les résidus, surtout les silicones et quats, sont très tenaces et peuvent mettre des semaines à partir. Mais autant enlever le plus gros le plus rapidement possible.

Quand faire une clarification des cheveux ?

  • lorsque l’on passe au shampoing bio ou naturel sans produits chimiques, ou lorsque l’on effectue une transition de façon générale;
  • lorsqu’un shampoing, soin, devient soudainement inefficace;
  • lorsque vos cheveux restent poisseux, avec cette impression d’être « chargés » même après le lavage (comme si vous n’arriviez pas à bien rincer);
  • la clarification ayant tendance à assécher les cheveux, les cheveux secs doivent être très prudents avec ce process. Assurez-vous que vous avez une mixture ou un produit hydratant efficace;
  • il est recommandé de clarifier toutes les 6 semaines environ mais nous vous conseillons de ne le faire que si vous en ressentez le besoin.

Comment faire un soin ou un shampoing clarifiant ?

La clarification au bicarbonate

La méthode de clarification la plus connue est celle qui utilise du bicarbonate de soude. Vous aurez en plus besoin d’un shampoing sans sulfate sans paraben sans silicone, bref un vrai shampoing bien clean et doux. Vous ne pouvez pas utiliser des lavants maison comme les poudres, ou l’œuf car ce process nécessite le présence de tensio-actifs (voir l’article sur la composition d’un shampoing bio). Ajoutez une cuillère à café de bicarbonate de sodium à deux doses de shampoing bio, appliquez la mixture comme à votre habitude et rincez.

recette-shampoing-bicarbonate-soude

La clarification à l’argile

Mais bien qu’ayant été une grande adepte du bicarbonate de sodium (de soude) qui aura été mon premier lavant directement après ma transition, je préfère le tenir maintenant éloigné de mes cheveux à cause de mon côté légèrement abrasif qui a tendance à assécher les cheveux. Particulièrement si vous avez les cheveux secs et/ou abîmés, dirigez-vous vers cette méthode alternative : clarifier vos cheveux à l’argile. Même si j’en avais déjà entendu parler, c’est une story de @ninaturelle qui m’a convaincue de laisser le bicarbonate pour clarifier. La seule difficulté, selon moi, et je parle d’expérience, et de bien faire attention à la qualité de l’argile que l’on utilise. Que ce soit pour la clarification ou pour le shampoing à l’argile, choisissez de l’argile UNIQUEMENT montmorillonite. Soyez attentif(ve) lors de votre achat car certaines marques mélangent les provenances. Pour ma part, c’est un problème car l’argile verte illite par exemple me rend les cheveux poisseux et impossible à rincer.

Comment faire une clarification à l’argile

En fait, la clarification à l’argile se fait de la même manière qu’un shampoing… à l’argile. Je vous l’explique de façon détaillée dans l’article comment faire un shampoing à l’argile. La seule différence c’est que vous utilisez l’argile seule : l’hydratant viendra après le shampoing. Dans un bol, mélangez l’argile montmorillonite avec de l’eau jusqu’à obtenir une pâte que vous étalerez sur vos longueurs et votre cuir chevelu préalablement mouillés. Laissez poser une bonne demi-heure puis rincez. Comme tous les shampoings aux poudres vous pouvez faire un rinçage au vinaigre de cidre.

Bien hydrater après la clarification

La clarification est un process qui va très en profondeur et à donc le mauvais côté d’assécher les cheveux, surtout pour le bicarbonate. C’est une des raisons pour laquelle il ne faut pas clarifier trop souvent. Il va falloir donc contrebalancer cet effet négatif en appliquant un soin hydratant efficace en masque pose longue. La liste des ingrédients à utiliser est variée : aloe-vera, compote de pomme, gel de lin, miel… (voir l’article « nourrir ou hydrater mes cheveux ? »). Rincez et/ou relavez avec un shampoing doux. Attention à ne surtout sauter cette étape sous peine de vous retrouver avec une botte de paille sur la tête !

Exemple de produits pour une clarification à l’argile :

Ces produits sont des liens d’affiliation: quand quelqu’un achète en venant de mon site, je perçois une commission sur la vente. Je préfère être 100% honnête avec vous : c’est actuellement ce qui me permet de faire vivre le site. Par contre je ne recommande que des marques que j’utilise moi-même, pour ne vous proposer que des produits de très bonne qualité en tenant compte de critères éthiques et écologique. Alors si vous voulez soutenir Shampoing Bio sans dépenser plus, cliquez sur les liens du site pour faire votre shopping !

Le rinçage acide : la dernière étape pour clarifier vos cheveux

En utilisant du bicarbonate de soude sur vos cheveux il faut toujours l’accompagner de son ami le rinçage au vinaigre de cidre. Il permet de rétablir le pH en apportant de l’acidité et de refermer les écailles du cheveu. Pour cette opération diluez 2 cuillères à soupe de vinaigre de pomme/cidre dans une bouteille d’eau puis appliquez sur vos cheveux.

Utiliser un shampoing clarifiant

Si le bicarbonate de soude vous fait peur, sachez que vous pouvez vous procurer un shampoing à but clarifiant dans le commerce. A voir son efficacité et surtout bien vérifier la composition.

Mon avis sur la clarification des cheveux

Clarifier régulièrement ou ponctuellement ?

Si elle n’est pas indispensable, la clarification peut facilement vous sortir de situations qui vous paraissaient inextricables avant. Elle est donc un bon réflexe à garder en mémoire lorsque les cheveux « pètent les plombs ». Il n’est pas rare de voir des personnes ayant effectué leur transition au naturel qui tout d’un coup, ne reconnaissant plus leurs cheveux qui se mettent à mal réagir à ce qui leur convenait depuis des mois (vécu pour ma part !). C’est assez courant en effet de changer de routine bio ou naturelle au fil des ans (car d’autres facteurs comme l’environnement, l’état de santé, la qualité de l’eau jouent beaucoup sur l’état de vos cheveux), mais les cheveux doivent rester « domptables ». Pour ma part, je mise sur une routine minimaliste qui réduit la qualité de résidus qui peuvent rester sur la fibre capillaire, du coup, j’ai rarement besoin de clarifier. Mais si vous faites beaucoup de soins, il peut être judicieux de le faire une fois par mois au maximum ou de manière régulière.

Cheveux fins et quats : des besoins de clarification différents

La nécessité d’une clarification des cheveux tient en grande partie à la routine de l’on utilise. Ainsi les fameux ammonium quaternaires (ou quats pour les initiées), dont le monde du capillaire bio à bien du mal à se passer, ont un peu tendance à squatter le cheveux plus que nécessaire. C’est d’ailleurs, avec leur biodégradabilité douteuse, les principaux reproches qu’on leur fait. Dans cette larges familles des quats, d’ailleurs, le Behentrimonium methosulfate ou BTMS, est particulièrement adhérant.
Pourtant, tous les types de fibres capillaires ne sont pas égales face à l’accumulation de matières naturelles ou synthétiques : les chevelures fines et peu denses sont bien plus sujettes que les autres à ce types de problème. Si vous êtes dans ce cas de figure, pensez à la clarification régulièrement.

Quand clarifier est une mauvaise idée

On entend souvent que la clarification des cheveux est une étape obligée pour une transition rapide et réussie. Il faut pourtant garder en mémoire que c’est un processus décapant asséchant pour la fibre capillaire, d’où le fait de ne pas la reproduire trop souvent.
Si vous avez les cheveux secs et rêches, je vous conseillerai plutôt des soins riches (yaourt, bains d’huile…) qu’une clarification. Par contre, un gommage doux du cuir chevelu peut aider si jamais vous avez des pellicules « sèches » tenaces.

Quelle méthode de clarification

Vous ayant présenté ici l’argile, le bicarbonate ou le shampoing clarifiant, mon cœur va tout de même vers la première méthode. Parce qu’elle est la plus douce, la plus simple et la moins cher (en plus l’argile peut vous resservir dans de nombreux cas). Néanmoins si vous avez besoin de désincruster plus en profondeur, tournez-vous vers le bicarbonate, et si vous voulez aller au plus simple, vers le shampoing clarifiant.

21 réflexions au sujet de “Comment clarifier ses cheveux ?”

  1. Bonjour Emilie,

    Voila maintenant 10 mois que j’ai effectué ma transition, au début tout allait bien et depuis quelques mois mes cheveux me démangent et ca empire chaque jour, j’ai essayé les HE, le ghassoul, la poudre de shikakaï mais rien de m’apaise….
    J’ai consulté une dermato qui m’a prescrit un shampoing qui marchait plutôt bien mais m’a tué les cheveux.

    Aurais-tu des conseils pour moi?

    Merci beaucoup

    Répondre
  2. Bonjour,

    Concernant le masque pour réhydrater après le bicarbonate, est ce que dans ce cas précis, il faut appliquer le masque sur toute la chevelure, même les racines ?

    Merci d’avance 🙂

    Répondre
  3. Bonjour Emilie,

    Dans votre article vous parlez d’une routine minimaliste pour vos cheveux, pourriez-vous la décrire brièvement avec les produits que vous utilisez?

    Répondre
    • Bonjour Sheron,

      En gros il s’agit d’un bain d’huile + shampoing liquide ou lavage au poudre 1 fois par semaine. Plus de l’huile sur les pointes 1 jour sur deux.

      Mais je ferais même moins si mes cheveux n’étaient pas aussi longs 🙂

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
  4. MERCI beaucoup pour votre article qui m’a vraiment sauvée !
    Passée aux shampoings bios depuis plusieurs années, et aux solides depuis un peu plus d’un an, cela fait plusieurs mois que mes cheveux étaient poisseux, et ce, quelques soit le shampoing.
    Je n’avais jamais entendu parler de clarification avant de vous lire. J’ai fait une clarification au bicarbonate, puis masque yaourt miel avant de rincer avec eau vinaigre, au final mes cheveux étaient légers, brillants, plus beaux villages qu’ils n’ont été depuis des mois.
    Je suis ravie et rassurée ! Pourvu que ça dure ! Merci encore !

    Répondre
  5. Bonjour,

    Merci pour cet article !
    J’essayais de passer d’un shampoing solide du commerce à un shampoing solide bio et je n’arrêtais pas de faire des réactions poisseuses… Après avoir lu votre article, j’ai fait une clarification à l’argile. Après avoir réhydraté, j’ai utilisé mon shampoing bio et je n’ai pas eu de réaction poisseuse !
    Merci infiniment pour votre travail 🙂

    Cordialement
    Morgane

    Répondre
  6. Bonjour,

    J’ai une question concernant mes cheveux. J’ai récemment changé de routine capillaire por aller vers une gamme sans produit chimiques (Monat). Le shampoing que j’utilise est un shampoing au vinaigre de cidre de pomme.

    J’ai commencé à avoir les cheveux poisseux peu de temps après mes premiers lavages. J’ai fait 2 traitement clarifiant au bicarbonate de soude depuis le début (2 mois d’espace entre les deux), mais dès le lavage suivant, mes cheveux sont redevenus poisseux…

    Je ne sais plus quoi faire… Mes cheveux étaient très beau avant et j’aime beaucoup les produits de cette marque, puisque j’en ai aussi pour le visage, mais mes cheveux sont maintenant très problématiques… Est-ce qu’il se peut que je sois toujours en transition? Et comment je fais pour savoir si ma transition est terminée ou non?

    Merci!

    Répondre
    • Bonjour Andrée,

      Le sujet des cheveux poisseux est toujours compliqué ça peut venir de différentes raisons. Pour cela, c’est très difficile de vous répondre. Oui ça peut être la transition, mais ça peut être aussi les produits qui ne vous conviennent pas, un besoin de soins…

      Désolée de ne pas pouvoir vous aider plus, mais j’ai écrit un article à ce sujet

      Capillairement,

      Emilie

      Répondre
  7. Bonjour,
    C’était mon cas aussi mais en fait la coiffeuse m’a expliqué que je ne mettais pas assez de shampooing et finalement elle avait raison ça marche aujourd’hui. J’ai les cheveux épais et j’utilise le shampoing épicé les délices d’Azylis.

    Répondre
  8. Bonjour, cela fait maintenant 5/6 mois que je suis passée aux shampooings sans sulfate et mes cheveux sont gras et poisseux, j’ai l’impression qu’ils sont collés entre eux. J’utilise la game So’bio etic. Je comprend pas pourquoi ma transition est aussi longue. Je désespère car j’avais vraiment de très beaux cheveux avant.

    Répondre

Laisser un commentaire