Comment hydrater naturellement et profondément ses cheveux ?

Comment hydrater naturellement et profondément ses cheveux ?

Sommaire de cet article

Les causes des cheveux secs

Pour comprendre pourquoi les cheveux sont secs !

Nourrir ou hydrater vos cheveux ?

Manque d’eau et/ou de nutrition ?

Comment hydrater les cheveux crépus et bouclés

Particulièrement secs, ils demandent à être très attentif à leur hydratation.

Comment hydrater les cheveux mixtes

Comment traiter les racine grasses/pointes sèches

Comment hydrater profondément les cheveux ?

Avant toute recette, essayez de traiter le fond problème

Maintenez l’eau de vos cheveux

Garder le taux d’humidité du cheveu.

Quels sont les ingrédients hydratants ?

La liste des super hydratants

Comment hydrater naturellement ses cheveux au quotidien ?

Un spray à utiliser tous les jours pour hydrater

Vous avez les cheveux ternes, rêches, électriques ? Vous avez essayé quantité de soins mais rien n’y fait ? C’est peut-être qu’ils ne sont pas adaptés à votre type de cheveux. Pour être beaux et résistants, ils ont besoin de différents types d’actifs : des protéines, d’ingrédients gras et d’autres aqueux. Le problème, c’est que la quantité entre les trois est très variable d’un cheveu à l’autre.

En fonction de l’humidité ambiante, les cheveux « gonflent » ou deviennent « mousseux ». C’est parce que la fibre capillaire est poreuse, c’est à dire qu’elle a la capacité d’absorber de l’eau : jusqu’à 30% de son poids. Vous l’avez bien remarqué : les cheveux réagissent à l’humidité ambiante.
C’est là l’un des enjeux de la beauté des cheveux : ils doivent comporter assez d’eau, mais pas trop ! Car nos crinières entretiennent une relation très ambivalente avec l’eau…
Plus concrètement, il faut retenir que le but est d’augmenter ou de maintenir le taux d’humidité de la fibre capillaire. Dans cet article, je vous explique donc pourquoi vos cheveux sont secs et comment les hydrater.

Besoin d’aide pour avoir de beaux cheveux au naturel ?

Mon service d’accompagnement sur-mesure pour vos cheveux

Je mets mon expérience du cheveu à votre service pour vous orienter vers les bons produits et les bons gestes. Stop aux lectures interminables et contradictoires, stop aux dépenses inutiles dans des produits inadéquats ! Grâce à un contact régulier par téléphone et par mail, je vous oriente vers la bonne routine tout en vous apprenant à bien connaître votre cheveu pour ensuite être totalement autonome.
Pourquoi c’est plus efficace ? Parce que vous avez quelqu’un à qui parler, que ce soit par téléphone ou par mail ! Je peux ainsi bien cerner votre cheveu et vos besoins, vous rassurer et vous encourager pour construire ensemble votre routine, unique et personnelle.

Découvrez mes formules d’accompagnement

diagnostics capillaires

Pourquoi mes cheveux sont secs ?

Le sébum : le premier de tous les soins capillaires

Certaines personnes, en voyant leur longueurs rêches et abîmées se trompent sur la nature de leur cheveux. Il faut d’abord comprendre ce qu’est et comment fonctionne une chevelure. Le cheveu, dès lors qu’il sort du cuir chevelu, est une matière morte, c’est à dire qu’aucune nouvelle cellule ne s’y créée. Les longueurs et a fortiori les pointes n’ont pas la possibilité, comme la peau, d’être nourries et hydratées de l’intérieur. Ces éléments devront donc être apportés de l’extérieur.
Comme la nature est bien faite, le cuir chevelu à parmi ses fonctions celle de produire du sébum. Vous savez, cette substance huileuse qu’on maudit quant on a les cheveux gras…
Pourtant c’est le meilleur soin, qui plus est naturel et gratuit, qui existe pour vos cheveux. Vous comprenez alors le sens de ces longs brossages de nos ancêtres : ils avaient bien compris qu’il fallait étaler le sébum du crâne vers les longueurs. Non seulement cela dégage le cuir chevelu et lui évite d’étouffer (le sébum est très riche), mais ça nourrit et scelle l’hydratation des longueurs.
Des cheveux de nature sèche vont de pair avec un cuir chevelu sec et qui donc ne produit pas assez de sébum. Ainsi, dès sa « naissance », la fibre capillaire se trouve en déficit de ce bouclier qui est supposé lui apporter ce dont elle a besoin. Ce problème s’aggrave avec la longueur qui est plus âgée, plus abimée et donc encore plus sèche. Ce cheveux aura donc particulièrement besoin de soins hydratants, d’autant plus si il est bouclé, frisé ou crépu.
Pourtant, il est tout à fait possible d’avoir des cheveux secs en ayant un cuir chevelu équilibré, car beaucoup de mauvais gestes et mauvais produits vont causer une déshydratation, c’est à dire un cheveu qui va perdre son humidité.

Les causes des cheveux déshydratés

Arrêtez de maltraiter vos cheveux !

Les causes des cheveux secs sont diverses mais ce n’est pas un scoop que les produits et appareils modernes assèchent la fibre capillaire. Tout d’abord les appareils chauffants (merci l’effet « tête dans le four »), les lissages (naturel, vous avez dit « naturel »?), les colorations et décolorations sont de très grosses agressions que nous faisons subir à nos cheveux. Lorsque l’on se penche sur le mode de fonctionnement de ces pratique, on s’aperçoit qu’il est juste impossible que la chevelure s’en sorte indemne.
Pourtant, pas besoin de fer à boucler ou de blond Marilyn pour avoir les cheveux secs, puisque le premier des agresseurs et souvent le shampoing, qui de plus est utilisé de façon répétitive. Les sulfates forts contenus dans la majorité des shampoings (dont des labellisés bio et d’autres vendus en pharmacie) décapent le cuir chevelu. Les silicones vont venir masquer cet effet grâce à leur côté lissant. Les sulfates sont une véritable calamité pour le cheveu ET le cuir chevelu. Si on peut considérer que des longueurs « moches » ne sont qu’une gêne esthétique, je suis personnellement plus inquiète de l’état des cuirs chevelus qui sont de l’ordre du confort et de la dermatologie. C’est pour cette raison que dès le début de mes accompagnements je porte une attention particulière à votre crâne 🙂

Pourquoi les shampoings solides sont asséchants et irritants ?

Je vais risquer de me faire quelques ennemies mais je ne suis pas du tout convaincue des shampoings solides. Enfin de la plupart d’entre eux en tout cas. En effet la majorité des shampoings solides sont faits à partir de SCI à beaucoup plus haute dose que les shampoings liquides. En plus de n’être pas du tout écologique dans son mode de fabrication, le SCI va sur le moyen/long terme, irriter le cuir chevelu et abimer les longueurs. Et on a pu constater des dégâts assez important…
Alors je ne dis pas que tous les shampoings solides sont à jeter, mais je pense que ceux à base de SCI ou SLMI sont trop irritants. Pour plus d’informations, voir l’article que j’ai écrit sur les shampoings solides.

Pour revenir à nos moutons si vous voulez soigner vos cheveux secs, commencez par regarder la composition de votre shampoing avant d’envisager tout soin. D’autant plus qu’une routine de soins naturels ne peut rien si la base (le shampoing) est mauvaise. Avec un peu de chance, passer au naturel peut même libérer votre cuir chevelu et lui faire revenir à une production de sébum normale, ce qui serait d’un grand bienfait pour vos cheveux en général.

Le soleil et la chaleur assèchent et déshydratent les cheveux

Cependant les cheveux sont quotidiennement exposés à des facteurs qui nous dessèchent également la peau : le soleil par exemple.
Les manipulations diverses comme les frottements sur l’oreiller ou les vêtements vont aussi contribuer à l’assèchement de la fibre capillaire, surtout chez les cheveux fins et fragiles.

Au-delà des appareils et des produits chimiques, certaines natures de cheveux sont particulièrement touchées par la déshydratation. Les crinières bouclées, frisées ou crépues sont naturellement plus sèches.

Faut-il nourrir ou hydrater les cheveux ?

Dans la sphère capillo-naturelle, on a tendance à faire un distingo net entre des ingrédients « hydratants » et d’autres « nourrissants » pour répondre à des symptômes capillaires qui seraient différents. C’est un des sujets les plus difficile en capillaire naturelle sur lequel mon opinion à beaucoup évoluée au fil de mes recherches et expériences. Je pense maintenant que la réalité est beaucoup plus complexe et j’explique mon opinion dans l’article « nourrir ou hydrater ses cheveux » car ce serait bien trop long ici.
C’est une question essentielle car la grande majorité des cheveux ont besoin des deux, mais pas dans les même proportions.

Bien qu’en cosmétique naturelle on sépare bien distinctement les « hydratants » et « nourrissants » ils ont en commun l’objectif de maintenir un juste taux d’hydratation du cheveu. Mais ils ont chacun un rôle différent et sont complémentaires.
Les « hydratants », qui sont en fait des humectants, vont vraiment amener ou attirer l’humidité dans la fibre capillaire.
Les « nourrissants », qui sont majoritairement des corps gras vont avoir deux fonctions. La première va être de renforcer le cheveu en profondeur dans sa structure même. La seconde va être de faire un léger film gras autour du cheveu pour à la fois empêcher l’humidité de s’évaporer et créer une protection contre les agressions extérieures. Il a pour but de reproduire le film hydro-lipidique parfait fourni par le sébum.
Très bien pour la théorie, mais en pratique, comment on reconnaît si on doit faire plus de bains d’huiles ou mettre de l’aloe vera ? En fait ça dépend de pas mal de facteurs.

Cheveux bien hydratés = cuticules bien serrées

Dans tous les cas, un cheveu abimé sera sec. Pourquoi ? Parce que sa couche extérieure gardant l’hydratation sera dégradée voire absente. Cette barrière, ce sont les cuticules, qui sont empilées comme les tuiles sur un toit. Quand elles viennent à être abimées (chaleur, colorations, agressions diverses…), elles ne sont plus alignées, se cassent et se relèvent. L’hydratation de la fibre capillaire n’est plus retenue et l’humidité quitte le cheveu qui devient déshydraté.
Il faut se rappeler que dans tous les cas, beauté du cheveu = soin des cuticules = cheveu hydraté.

Porosité, texture, densité et histoire des cheveux

Avec l’expérience du naturel, on apprend à connaître ses cheveux et à savoir ce qui leur convient. Ce n’est pas une question de symptômes mais une question de type de cheveux. L’historique des cheveux (fréquence d’utilisation des appareils chauffants, colorations et décolorations), la porosité (qui en fait décrit l’état des cuticules), la texture (cheveux lisses, bouclés, crépus), la taille et la densité du cheveu vont clairement aider à nous mettre sur la bonne piste. Selon votre type de cheveu il faudra des soins plus ou moins riches.

Lorsque l’on est sur un cheveu « sain », l’articulation entre humectants et nourrissants peut aussi changer en fonction de vos objectifs. Ainsi un cheveu bien lubrifié, bien doux et brillant sera plus lourd et moins volumineux. Si au contraire vous préférez les chevelures plus mousseuses, plus aérienne, et avec plus de volume il faudra avoir la main légère sur ce type de soins.

Comment hydrater ses cheveux bouclés, frisés ou crépus

Pourquoi bien hydrater les cheveux crépus et bouclés

Les jolies boucles ont un prix ! En effet, les cheveux crépus, afro et bouclés ont plus tendance à avoir besoin de plus de soins hydratants. En effet l’effet spirale fait que les cuticules du cheveu sont mécaniquement moins lissées et donc peuvent moins retenir l’humidité qu’un cheveu lisse qui sera plus hydrophobe.
Pas de recette miracle mais les mêmes que pour les cheveux secs de façon générale expliquées en dessous mais à un dosage et une fréquence plus important.
Bonne nouvelle par contre, des marques de bio et de qualité émergent sur le marché du naturel pour proposer des produits spécifiquement dédiés aux cheveux bouclés. Une aubaine si vous ne voulez pas concocter vous-même vos soins. Plus d’infos sur les marques en question dans l’article comment choisir son shampoing bio sans sulfates sans parabens et sans silicones.

Reformer ses boucles avec des soins hydratants

La fibre capillaire est composée de liaisons hydrogènes qui vont donner sa forme au cheveux. Sur le cheveu lisse, elles n’ont pas beaucoup d’importance, mais sur un cheveu bouclé à crépu, ça fait toute la différence. Ainsi, humidifier le cheveu va l’aider à recréer ces liaisons et donc reformer de jolis boucles.
C’est pour cette raison que l’on conseille de « rafraîchir » ses boucles en vaporisant de l’eau (même si en tant que telle elle n’est pas forcément une vraie amie pour le cheveu et il ne faut pas en abuser).

hydrater cheveux crépus
Les cheveux type afro sont particulièrement touchés par la déshydratation

Hydrater les cheveux mixtes : racines grasses et pointes sèches

Quand vous avez les cheveux longs, la partie basse de votre longueur ainsi que les pointes ont plus de vécu que la partie qui vient de pousser sur le crâne. Elle est de plus exposée aux frottements et ne bénéficie pas du sébum du cuir chevelu. En toute logique, elle se trouve plus déshydratée que la partie du haut. Il est donc tout à fait normal d’avoir les racines grasses et pointes sèches à partir d’une certaine longueur de cheveux et jusqu’à un certain degré de sècheresse. Mais quand vous avez le crâne luisant deux jours après votre lavage sur une botte de paille en guide de longueur, sachez que cela n’est pas normal du tout.
Ce cas n’est pas un profil capillaire en soi mais plutôt le résultat de mauvais traitements. Il s’agit en effet d’un cheveu à tendance grasse à la base qui aura été asséché par la suite : colorations, décolorations, fers chauffants en tout genre sont en cause. Mais le tout premier élément à étudier est la composition de votre shampoing : les sulfates en agressant le cuir chevelu et les longueurs arrivent à faire graisser plus le premier et dessécher ces dernières. Les silicones ont également cette faculté d’amplifier voir provoquer un phénomène similaire.

No-poo, transition, routine naturelle : le guide gratuit pour passer le pas !

Si vous démarrez totalement dans le cheveu au naturel, il y a quelques notions à connaître. Tout d’abord, le no-poo, qui émerge forcément lorsque l’on parle de faire son shampoing maison puisque qu’il s’agit d’éliminer toute substance pétro-chimique néfaste de votre tête. Pour plus d’informations, veuillez lire cet article que j’ai dédié à la méthode no-poo. Ensuite la routine naturelle : il s’agit tout simplement de l’ensemble des gestes récurrents que vous allez opérer pour laver et prendre soin de vos cheveux au naturel.
Enfin la transition. Alors que c’est peu connu, il faut savoir que l’on ne passe pas forcément très facilement d’une routine « conventionnelle » à une routine naturelle : la première est tellement violente que les cheveux et le cuir chevelu ont besoin d’une période d’adaptation. Pour s’y mettre facilement, n’hésitez pas à télécharger mon e-book gratuit qui vous guidera dans les premières étapes. N’hésitez pas, je l’ai conçu spécialement pour être simple et intuitif !

Télécharger le guide gratuit

transition no-poo méthode

Cheveux mixtes : cherchez du coté des produits et des appareils que vous utilisez

Bref si vous avez les racines grasses et les pointe sèches, cherchez d’un côté à calmer votre cuir chevelu et de l’autre à soigner les longueurs et les pointes avec les recettes ci-dessous. Brossez consciencieusement vos cheveux dès qu’ils sont gras pour au moins leur faire bénéficier de cette séborrhée qui vous enquiquine tant. Mais gardez en tête que le problème ne s’améliorera jamais tant que vous utilisez un shampoing trop agressif qui viendra constamment « titiller » vos glands sébacées. Par contre, évitez tout soin gras sur le cuir chevelu pour ne pas en rajouter une couche. Il n’en a pas besoin de toute manière.
Et je suis désolée de le dire mais quand c’est fichu, il n’y rien à faire, il faut couper !

Comment hydrater profondément les cheveux secs ?

Essayer de relancer la production de sébum

Dans la même logique que ce qui a été dit précédemment un cheveu sec de nature est un cheveu qui n’a pas assez de sébum. Il pousse sans être assez nourri de sébum à sa racine, donc déjà « en manque ». Et il n’en aura guère plus par la suite, donc il sera de plus en plus sec sur sa longueur.
Pour soigner ce type de chevelure, il faudra d’un côté compenser en apportant nutrition et hydratation aux longueurs et aux racines tout en essayant de relancer la production de sébum du cuir chevelu (sans devenir gras pour autant on est bien d’accord).

Limiter les cheveux secs en utilisant un shampoing doux, si possible bio et naturel

Je ne le répèterai jamais assez mais les détergents très forts comme le sodium lauryl sulfate ou l’ammonium lauryl sulfate (autorisé dans certains labels bio) décapant le cuir chevelu à tel point que celui-ci se trouve soit trop faible pour produire du sébum (cheveux pas assez nourris dès leur “naissance”, c’est la tendance sèche), ou cherche à se défendre par une production effrénée de sébum, sa seule arme (cheveux à tendance grasse). Il faudra également éliminer les quats et les silicones qui étouffent le cheveu.
Qu’il soient trop gras ou trop secs, la solution pour vos cheveux sera la même : les laver avec un produit le plus doux possible.

Faire des soins hydratants

Pour avoir des cheveux bien hydratés, il faut faire des soins hydratants… Là je en vous apprends rien ! Sauf que c’est quelque chose de relativement méconnu. Je me souviens très bien qu’après une catastrophe capillaire suite à une coloration, une coiffeuse (bien avisée) m’avait conseillée de trouver un soin hydratant. C’était la première fois que j’entendais parler d’hydratation capillaire.

Les après-shampoings et masques hydratants

Et j’avais eu du mal à trouver un soin de ce type. En effet, si vous voulez rester sur des produits tout-faits, il faut savoir qu’il n’existe (pas à ma connaissance en tout cas), de masque ou après-shampoing 100% hydratant, mais juste à majorité hydratant. Il y a une explication toute simple à cela : les produits capillaires du commerce sont des émulsions, c’est à dire un mélange eau dans huile (majoritairement « nourrissant », plus riche) ou huile dans eau (majoritairement « hydratant » et plus léger). Si cela vous surprend, ce n’est pas du tout un problème car les cheveux ont besoin d’actifs des deux types et les émulsions sont un excellent moyen d’y répondre.
Pour trouver un produit majoritairement hydratant, regardez la composition. Vous devez trouver l’eau en premier (aqua/water) et ensuite des humectants type aloe vera, glycerine, comme c’est le cas de l’après-shampoing Centifolia ci-dessous qui est une star dans le domaine.

Il est un des après-shampoings bio des plus appréciés car correspond à différents type de cheveux et démêle bien. C’est un soin assez complet mais qui reste léger sans alourdir les bouclettes et les cheveux fins par exemple. Si je doit vous recommander un après-shampoing efficace sans trop connaître votre profil capillaire, je vous dirige sans hésiter vers celui-ci.

après-shampoing hydratant
Après-shampoing Centifolia, 9,10€

Pour toute nouvelle commande sur le site Mademoiselle-Bio bénéficiez de 5€ de réduction en rentrant mon e-mail contact@shampoing-bio.fr dans le code parrain !

Les soins capillaires hydratants faits-maison

Si vous avez un petit budget, sachez que vos placards ont déjà bien de quoi chouchouter vos cheveux. Je vous laisse vous reporter aux recettes plus bas ainsi qu’aux ingrédients détaillés.

Sceller l’hydratation des cheveux ?

Sceller l’hydratation : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Sceller l’hydratation… En voilà une notion qui doit vous paraître bien abstraite !
Revenons à notre histoire de fonctionnement basique du cheveu : au commencement est le sébum. Une des fonctions principales du sébum est de former un film protecteur très fin autour de la fibre capillaire, pour la protéger des agression extérieures mais aussi lisser les écailles (cuticules) du cheveu pour éviter que l’humidité parte. C’est le film hydro-lipidique, comme pour la peau, et qui est essentiel pour les deux.
Malheureusement, la plupart des shampoings, même très doux, contiennent des tensioactifs qui vont enlever ce film hydro-lipidique. Un après-shampoing, et/ou une ou deux gouttes d’huile vont aider à reformer ce bouclier naturel (et faire briller la chevelure, ce qui n’est pas désagréable !).

Comment sceller l’hydratation ?

Cela consiste concrètement à déposer une toute petite quantité de corps gras, bien souvent une huile légère et non-pénétrante sur un cheveu humide. Cela n’est a priori que nourrissant et non hydratant, mais les huiles et les beurres ont la capacité d’aider le cheveu à refermer ses écailles, ou tout du moins font un léger film protecteur (loin de l’imperméabilité des silicones on est d’accord ). Bien souvent, les cheveux ne parviennent pas à garder l’eau car leurs écailles restent ouvertes et l’humidité part vite. Le corps gras, sans pourtant apporter d’eau, va faire que le cheveu va garder celle qu’il va trouver lors du lavage ou tout simplement dans l’air. Cela peut suffire à remettre des cheveux d’aplomb qui ont juste un problème de porosité, c’est à dire qui ont du mal à garder l’eau.

Quelle huile « hydratante » pour cheveux choisir ?

L’huile de jojoba est une des plus plébiscitée par l’ensemble des chevelures, je l’utilise moi-même beaucoup.

Huile de jojoba cetifiée Cosmo Naturel, 9,50€

L’huile de brocolis est particulièrement gainante, elle est très appréciée des cheveux bouclés frisés à crépus qui ont tendance à faire des frisottis.

huile de brocolis
Huile de brocolis, 10,90€

Pourquoi utiliser une taie d’oreiller pour des cheveux bien hydratés ?

taie oreiller soie hydratation cheveux

La soie est plus douce pour préserver la fibre capillaire

Une des causes de la perte d’eau (et de l’endommagement de façon générale) des cheveux sont les frottements de la vie quotidienne. Nous bougeons, nous habillons, donc nos cheveux se retrouvent en contact, parfois de manière un peu rude, avec d’autres matières. Si on pense souvent aux vêtements, il ne faut pas oublier que l’on passe une partie non négligeable de notre temps dans notre lit. Lit dans lequel la chevelure est pressée sur la taie d’oreiller.
Depuis que j’utilise de la soie, j’ai moins de casse (et pourtant avec mon cheveu peu poreux et épais, je n’ai pas une fibre capillaire particulièrement fragile).
Cela s’explique facilement par le fait que la soie « glisse » sur le cheveu et la peau (ou le contraire !), sans accrocher. Mais pas uniquement.

Garder l’hydratation des cheveux (et de la peau!) grâce aux propriétés de la soie

La soie à la propriété d’aider la fibre capillaire à limiter la perte d’hydratation qui fait sa beauté. En effet le coton à une capacité absorption beaucoup plus importante que la soie. Ainsi la taie ne va pas aller prendre l’hydratation de vos cheveux mais aussi le sébum, qui est la barrière protectrice de la fibre capillaire (et de la peau!).
Aspect non négligeable aussi, la soie ne conduit pas l’électricité statique comme le coton. De ce fait elle réduit considérablement les cheveux électriques (bonheur dès le matin!).

Ma taie d’oreiller en soie pour les cheveux : Emily’s Pillow

Après avoir essayé le satin, j’ai voulu passer au niveau supérieur et j’ai voulu offrir à mes cheveux une taie en soie. Après quelques recherches j’ai sélectionné la marque française Emily’s Pillow qui vend des taies en soie de mûrier. J’ai tout de suite aimé la couleur « champagne » de la taie mais surtout la douceur est incomparable. Le glissé recherché est vraiment appréciable pour la peau et les cheveux. Elle est incontestablement un niveau au-dessus de mes taies en satin, tout en restant dans une gamme de prix abordable pour cette matière très noble.

Donc si vous avez la peau et les cheveux secs et/ou la peau sensible, je vous conseille de chercher du côté des matières avec lesquels vous êtes en contact prolongé…

Comment hydrater ses cheveux avec des recettes maison

Si l’huile ne change pas grand chose à votre botte de paille, il va falloir tester quelque chose de foncièrement hydratant, c’est à dire à base aqueuse. Plusieurs pistes s’offrent à vous et certains d’entre eux vont vous étonner…

Liste non-exhaustives des ingrédients hydratants :

Ceux de votre cuisine :

  • compote de pommes : les sucres de façon générale;
  • yaourt, crème fraîche;
  • yaourt et laits végétaux (le lait de coco est un must);
  • le miel, le sirop d’agave, la mélasse : étrangement, même si cela fait peur de s’en mettre dans les cheveux, le sucre à un fort potentiel hydratant;

Les mucilages sont des indispensables à avoir en cosmétique bio et naturelle. Beaucoup, s’ils vous conviennent, pourront également rendre de grands services à votre peau :

D’autres encore…

  • certains émollients, comme la glycérine végétale, sont très efficaces. Mais attention au dosage, En trop grande quantité, elle assèche;
  • vous trouverez également la plupart des hydrolats et des eaux florales.

Des exemples de recettes de soins hydratants

A partir de là, c’est comme vous voulez ! S’il est conseillé au début de tester individuellement les ingrédients, vous pourrez par la suite les assembler, les coupler avec des nourrissants ou même les ajouter à votre shampoing naturel fait maison. Au final, la liste de recette des soins hydratants et infinie tant on peut jouer sur la composition et les dosages.
Encore une fois, vos cheveux auront des actifs « chouchous » en fonction de leurs besoins. En effet les hydratants cités plus haut n’agissent pas de la même manière : certains sont émollients, d’autres humectants et certaines associations sont plus bénéfiques que d’autres. Pour savoir ce dont vos cheveux ont besoin, il faut d’abord bien les analyser.
Mais pour débuter, je vous donne quelques-un de mes préférés ici. Vous pouvez aussi ajouter des huiles essentielles pour un effet plus important, comme la plus célèbre l’ylang-ylang, très appréciée des cheveux.
Vous pouvez laisser poser ces soins hydratants 30 minutes, pas plus !

Recette de masque hydratant à la compote et au miel

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le miel est très apprécié des cheveux. Vous pouvez ainsi mélanger une portion de compote de fruits (tout dépend de votre longueur et épaisseur) avec une cuillère à soupe de miel. Vous hydratez ainsi vos cheveux en profondeur. Comme ces deux ingrédients ont également un pouvoir lavant, il est possible (on dit bien il est possible car cela ne marche pas pour tout le monde !) que vous n’ayez pas besoin de faire un shampoing après.

Soin hydratant cheveux au lait de coco maison

Le lait de coco est idéal pour les cheveux : il nourrit et hydrate en même temps. Par contre, il a tendance à faire dégorger les couleurs et les hennés. Pour faire ce masque, choisissez un lait de coco très concentré (environ 90% de pulpe de coco), et appliquez sur cheveux humides ou secs.
Veillez par contre à bien rincer car c’est un soin capillaire assez gras (les shampoings naturels à base de poudre ou d’œufs risquent d’être insuffisants).

Soin lotion hydratante sans rinçage à l’aloe-vera fait maison

L’aloe-vera est une sorte de cactus aux vertus très intéressantes pour l’homme. Il serait long d’en faire la liste, et je me contenterai des cheveux (mais cela marche aussi pour la peau). Pour hydrater naturellement vos cheveux, répartissez un peu d’aloe-vera sur vos cheveux secs ou humides. Attention à ne pas en mettre trop sous peine de voir un effet cartonné.
L’aloe-vera a en plus un effet filmogène pour garder l’hydratation.

Comment hydrater naturellement ses cheveux au quotidien ?

Recette spray hydratant cheveux sans rinçage quotidien maison

Vous pouvez aussi diluer l’aloe-vera dans un hydrolat hydratant et mettre le tout dans un flacon spray : idéal pour une utilisation régulière et facile (à condition de bien remuer avant). Par contre, il ne faut pas oublier que l’aloe-vera se conserve au frigo. Vous pouvez donc ici le remplacer par du gel de lin ou de la glycérine végétale (environ 10% du total au grand maximum, sinon elle a l’effet contraire) ou ajouter un conservateur à votre spray (cosgard ou extrait de pépins de pamplemousse à hauteur de 1% de la préparation maximimum). Pour sceller l’hydratation ou nourrir, vous pouvez ajouter une huile (en petite quantité) au mélange. Vous obtiendrez alors une lotion bi-phase.
Pour la base de votre spray hydratant maison, vous pouvez très bien utiliser de l’eau, mais attention à celle du robinet qui reste trop calcaire. Utilisez de l’eau distillée ou minérale, ou encore un hydrolat. Quelque-soit votre choix d’ingrédients, voici la recette générique.

Vous aurez besoin :

  • d’une base à hauteur d’environ 60-90% : eau pure, hydrolat;
  • de 20 à 30% d’agents hydratants : gel de lin, aloe vera. Si glycérine végétale, 10% au grand maximum, sinon assèchage en vue !
  • 1 flacon pompe : pensez à garder les flacons vides. Si neuf, préférez le verre;
  • (optionnel) 10% d’un actif nourrissant (à choisir en fonction de vos cheveux) : huile d’olive, de coco, de ricin…
  • (optionnel) quelques gouttes d’ylang-ylang;
  • (optionnel) quelques gouttes d’un conservateur surtout si vous utilisez de l’aloe vera : extrait de pépins de pamplemousse ou cosgard;

J’ai volontairement indiqué des fourchettes pour les dosages car cela n’est pas au gramme (sauf la glycérine et les huiles essentielles, très puissantes) près et ce sera ensuite à vous de personnaliser le dosage en fonction de vos cheveux.

Vous pouvez appliquer ce spray sans rinçage de façon quotidienne ou après votre shampoing.

Recette masque magique hydratant et nourrissant maison

Si vos cheveux sont très secs donc très poreux, voici la recette d’un soin de choc qui devrait les remettre d’aplomb et dont tous les ingrédients se trouvent au supermarché du coin à défaut de se trouver déjà dans votre frigo. Si cela les “requinque”, vous pourrez toujours essayer les composants isolément pour déterminer ce qui leur plaît le plus.
C’est ce masque qui m’a refait les cheveux en quelques applications après les avoir un peu maltraités.

Comment faire un masque cheveux à la banane, huile d’olive, œuf, avocat et miel ?

Ce dont vous aurez besoin :

  • 1 banane bien mûre;
  • 1 cuillère à soupe de miel;
  • 1 avocat;
  • 1 œuf;
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive (ou autre huile végétale).

Les quantités sont à ajuster en fonction de votre chevelure mais vous pouvez toujours congeler le reste pour refaire le soin quelques jours/semaines plus tard.
Mixez (ou écrasez très finement) tous les ingrédients puis appliquez la mixture sur cheveux humides ou secs. Laissez posez 1h heure sous charlotte ou serviette chaude puis lavez avec votre shampoing (doux) habituel.

Comment hydrater durablement et naturellement ses cheveux secs

On ne le répétera jamais assez, mais qu’ils soient gras ou secs, la règle numéro un des beaux cheveux sains et l’arrêt des shampoings trop agressifs. C’est à dire shampoing bio ou naturel, mais surtout qui ne contient ni sulfates irritants et silicones occlusifs. Vous pourrez alors repartir sur de meilleures bases. Gardez également en tête que des soins naturels seront totalement inutiles sur une routine de lavage chimique. Un shampoing clean est la base indispensable.
Pour les longueurs, le plus efficace n’est pas d’essayer de déterminer si elles ont besoin d’hydratation ou de nutrition car des cheveux secs ont besoin des deux (voir mon article nourrir ou hydrater ses cheveux) mais pas en même proportion suivant l’état de sécheresse (porosité), le diamètre et la forme de votre cheveu.
Les produits tout-faits du commerce comme les après-shampoings ou les masques hydratants seront vos meilleurs alliés car ils combinent des agents humectants (pour attirer l’eau) à des agents conditionnants et filmogènes pour les aider à rester hydratés.
En effet il ne faut pas perdre de vue qu’un cheveu bien hydraté est un cheveu dont la cuticule est intacte et lissée.
De même, si vos pointes sont trop abîmées, c’est à dire fourchues (ils se scindent en plusieurs parties), ne vous acharnez pas et coupez. Cela est en effet irréparable de toute manière.

shampoing naturel bio

Vous avez trouvé cet article intéressant ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à approfondir le sujet avec les articles suivants :

33 Comments

  1. Merci pour le terme plus précis 🙂
    Ah, je pensais que tu voulais faire des recherche sur de nouveaux sujets, c’est pour ça que je te le proposais.
    Du coup je suggère à la place les noeuds de fées, si tu n’en as pas déjà parlé (je n’ai pas encore eu le temps de parcourir tout ton site.)

    Encore merci pour ton aide et éclaircissement

  2. Bonjour,
    Déjà merci pour ta réponse ultra rapide !
    Et pour le sébum coincé sous le cuire chevelu bah c’est comme écrit 🙂

    C’est le sébum qui reste prisonnier au niveau du bulbe et durci un peu et n’arrive donc pas à sécouler naturellement sur les racines et longueur.
    Quand tu arraches un cheveux avec le bulbe tu vois le sébum enroulé autour sur 1 cm et un peu durci.

    De ce que j’ai lu hier c’est peut-être un loupe de cuir chevelu mais personnellement je n’ai aucune bosse et le cuir chevelu sain en surface.

    Comme tu demandes de nouveaux sujets je voulais te proposer celui-ci 🙂

    • Alors juste pour info le cuir chevelu donc il s’agirait de sébum sous-cutanné…

      Je ne vais pas vraiment pourvoir aider car à part une clarification ou un gommage du cuir chevelu, je ne vois pas car je n’ai jamais entendu parler de ce problème…

      Capillairement,

      Emilie

  3. Merci beaucoup pour cet article très complet.

    Je me demandais, aurais-tu une solution pour déloger le sébum qui reste coincé sous le cuir chevelu ?
    Personnellement j’ai le cuir chevelu normal et cheveux secs, si ça peut aider.

    Merci encore pour tous ces articles hyper intéressants !

    • Bonjour,

      Le sébum coincé sous le cuir chevelu ? Je ne comprends pas de quoi il s’agit, désolée 🙂

      Capillairement,

      Emilie

  4. merci sa marche mais j’ai plus de pélicules q’avant !!

    • Bonjour Louhan,

      Il faut s’arranger pour les protéger d’une manière ou d’une autre, surtout en attachant les cheveux.

      Capillairement,

      Emilie

  5. et pour les cernes stp !!!
    et merci sa marche bien !

  6. as tu quelque chose pour les lévres car elles sont toujours séches les mienne ! merci!

    • Bonjour Amandine,

      Je ne suis pas du tout spécialiste des lèvres ! Désolée !

  7. moi je voudrais bien quelque chose pour les ongles ! sil te plait ! merci!!

    • Bonjour Lucie,

      Pour les ongles ? Ce n’est pas du tout mon domaine, désolée !

  8. merci ! et moi aussi j’aimerer bien quelque chose pour les pélicules !

  9. vous avez quelque
    chose pour les pélicules ?!
    SVP !

    • Bonjour Judith,

      Désolée je suis actuellement débordée par les messages comme les vôtres qui demandent une analyse complète de cheveux et de routine. Je n’ai malheureusement plus assez de temps pour y répondre.
      De plus, il me faut tous les éléments (histoire, routines, produits…) pour apporter une vraie réponse.

      Du coup, je vous redirige vers mon service d’accompagnement capillaire où là on peut se poser et parler tranquillement de vos cheveux pour vraiment trouver le problème plutôt que d’échanger mille message pour au final ne pas avancer…

  10. j’ai 1 question pour le mien si on le met dans lo il y aura plus 2 sucres ?!

  11. Oui moi aussi mais je n’ai pas de péllicules ! vous avez dit de mettre du miel et de l’eau dans le miel il y a du sucre donc si on met que de l’eau du miel et
    quelque gouttes de ylang ylang
    sa peut marcher ou pas ? ( sa marche avec de la lavande ou pas ) ?

    • Bonjour Erina,

      Je ne comprends pas tout mais oui l’Ylang Ylang est une super huile essentielle pour les cheveux.

      Capillairement,

      Emilie

  12. depuis 1 mois je me lave les cheveux avec un shampoing que 2 fois par semaine ( dimanche et mercredi ) et avec de l’eau le (lundi, samedi ,et jeudi ) et avec de l’huile d’olive
    ( que le mardi ) . je n’utilise pas de chaleur je me lave les cheveux avec de l’eau tiède et je ne l’ai brosse qu’une fois par jour ( j’ai les cheveux long ) mais j’ai toujours les cheveux gras un peu moins fourchu mais gras !
    SVP dite moi si c’est normale ou pas car sa va faire 1 mois et 1 semaine que je le fais et sa ne marche pas !!!!!
    Et vous pourrier vous me dire comment enlever mes pélicules car elles sont grasse ( ah! je vien de penser c’est peut etre pour sa que j’ai les cheveux gras)
    pensez vous que c’est pour sa !? AIDER MOI SVP!!!!!!!!!!!! merci d’avance !

    • Bonjour Lola,

      Désolée je suis actuellement débordée par les messages comme les vôtres qui demandent une analyse complète de cheveux et de routine. Je n’ai malheureusement plus assez de temps pour y répondre.
      De plus, il me faut tous les éléments (histoire, routines, produits…) pour apporter une vraie réponse.

      Du coup, je vous redirige vers mon service d’accompagnement capillaire où là on peut se poser et parler tranquillement de vos cheveux pour vraiment trouver le problème plutôt que d’échanger mille message pour au final ne pas avancer…

      Capillairement,

      Emilie

  13. Bonjour Emilie,

    Je suis à la recherche de solutions naturelles pour ma routine capillaire et cosmétique et je viens de découvrir votre site. Merci pour toutes ces informations !
    J’utilise déjà des produits bio mais à une fréquence élevée (shampoing tous les 2 jours), je compte tester la recette de shampoing à l’argile verte et tenter de les espacer. Il reste une question pour laquelle je n’ai pas trouvé de réponse sur votre site : j’utilise à chaque lavage un après-shampoing ou masque nourrissant, qui me permet non seulement ne nourrir/hydrater le cheveux mais surtout de le démêler sans le casser. Il m’est arrivé, lorsque je n’avais plus le soin en question dans mes placards, d’utiliser de l’huile végétale pour démêler le cheveux avant le shampoing. Mais cette solution n’est pas envisageable sur le long terme, les pointes deviennent de plus en plus rêches et le démêlage de plus en plus compliqué. Parfois, l’huile s’enlève mal lors du shampoing, ce qui laisse en plus un effet gras non désirable. Je vais tester le gel de lin pour l’hydratation, je ne sais pas si cela résoudra le problème. Auriez-vous une solution ou astuce pour éviter les noeuds et démêler sans risquer de casser le cheveux? Et ne laissant pas un effet gras ou « carton »?

    Aussi, j’imagine que vous avez étudié des méthodes plus naturelles pour tout ce qui relève du lavage et des produits cosmétiques en dehors du domaine capillaire (gel douche, crème hydratante, solution lavante pour les mains, etc.), pour votre propre utilisation au quotidien. Avez-vous un site dédié spécifiquement à ça? Ou bien un réseau sur lequel vous communiquez quelques astuces et infos?

    Je vous remercie,
    Bonne journée,

    Elisabeth

    • Bonjour Elizabeth,

      Merci pour votre retour, c’est toujours très agréable à lire !

      Pour la première question, les « bains » d’huile sont pour moi le premier et le soin le plus important pour les cheveux, quelle que soit leur nature, mais il ne faut pas en abuser en effet. J’en fait un tous les 15 jours/3 semaines par exemple. Pour le démêlage, vous avez la crème d’avoine qui se fait en 10min et ne coûte quasiment rien : 3 cuillère à soupe de flocons d’avoine pour 300 ml d’eau. Vous faites bouillir l’avoine jusqu’à ce que ce soit de consistance gel, passez le tout au chinois pour ne récupérer que le gel et vous vous en servez comme après-shampoing (à rincer). Çà démêle et hydrate bien le cheveu et lui donne aussi de la brillance.

      Pour ce qui est autres solutions, je n’ai pas voulu faire de blogs sur ce sujets car celui-ci me prend déjà beaucoup de temps et il y en a déjà de très très bons qui existent. Et en fait je trouve qu’il n’y a pas tant à dire : j’utilise depuis des années le déodorant d’antigone et me lave presque au savon artisanal comme celui de la Savonnerie de la Brique par exemple. Pour le visage c’est gel d’aloe vera et huile de noisette. En fait vous découvrirez que l’on a beaucoup multiplié les produits pour faire vendre alors que beaucoup sont multi-usages. Il y a des indispensables comme le vrai savon (pas celui du supermarché), le bicarbonate de soude ou l’aloe vera par exemple. Par besoin d’un lavant spécifique pour les mains, les pieds… qui sont faits pareils ! A la limite les dosages changent. En tout cas je vous souhaite la bienvenue dans le monde merveilleux du naturel !

      Capillairement,

      Emilie

  14. Bonjour, cela fait quelques années que je pratique une routine capillaire saine. Mais je rencontre encore des lacunes concernant les bons gestes. Mes cheveux sont fins, entre bouclés et frisés et sont très poreux. Ils ont surtout plusieurs textures, notamment une tendance à » mousser ». Je fais un shampoings un masque hydratant que je laisse poser plusieurs heures avant de rincer. Jai retirer l’après shampoing de ma routine car il ne m’apporte rien, je femelle mes cheveux avec le masque. Après huile un soin sans rinçage, une gelée pour sceller l’hydratation et parfois un peu dhuile juste sur les pointe. Et c’est la que ça se complique, car si cette routine semble me convenir les j+2 , voir 3 je sais pas trop quoi faire. En général quelques jours après le shampooing mes cheveux semble déjà manqué d’hydratation, et chaque jour c’est un peu plus flagrant. Il faut alors que je mette un vapo d’eau, puis un leave in +gelée capillaire tout les jours, mais cela les rend poisseux. Mais si je n’en met pas, j’ai plein de frisottis ou ils sont un peu plus sec. Le soir je me fais 2 tresses et je dors avec un bonnet. Haï l’impression que le fait de les mouiller ouvre les écailles, et leur donne cet effet mousseux. Mais je peux pas me passer de les mouillés sans quoi mes bouclés ne reprennent pas et ils ont lait secs. Que me conseilleriez vous s’il vous plaît ? Je sens que je tiens presque le bon coup pour enfin trouver la bonne façon de m’en occuper, mais que quelques chose m’échappe encore..

    • Bonjour Tina,

      Oui je pense que vous êtes vraiment sur la bonne voie !

      Si vos cheveux sont très poreux, il faudra arriver à refermer les écailles. Pour cela, faites des bains d’huile avant les shampoings. En effet il me semble que vous hydratez bien mais ne nourrissez pas assez.

      Pour l’hydratation, essayez de varier les soins. Par exemple la crème d’avoine (à faire maison) est très efficace sur les cheveux bouclés. En plus c’est assez économique à faire si jamais ça ne convient pas…

      Mais je vous conseille vivement les bains d’huile simple avant shampoing pour travailler cette porosité qui fait que vos cheveux ne retiennent pas l’hydratation après quelques jours.

      Capillairement,

      Emilie

  15. Bonjour,

    Cela fait maintenant quelques semaines que j’utilise un shampoing au rhassoul maison (rhassoul/ sirop d’agave/ huile de jojoba/eau), au déut cela fonctionnait, mes cheveux étaient léger, et hydrater. Mais au bout de 10 shampoings (1fois tout les 3j) mes cheveux sont devenus gras, ils graissent juste après le shampoing ! je pense qu’ils manquent d’hydratation, car j’ai les cheveux fins, j’ai lu votre article sur l hydratation des cheveux, mais je ne sais pas si je dois appliquer l’aoé vera sur tout le cuir chevelu et si je dois le faire après / avant le shampoing et à quelle fréquence. pouvez-vous me donner des conseils ?

    • Bonjour Laura,

      Pour commencer je vous conseillerai peut-être de « sortir » l’huile de jojoba de votre mélange et de l’appliquer en touches légères sur les longueurs hors du shampoing et surtout pas sur le cuir chevelu.

      En effet le manque d’hydratation peut jouer comme un « trop- plein » de soins. Dans le premier cas, appliquez l’aloe après le lavage mais juste sur les longueurs. Vous pouvez aussi tenter d’augmenter la dose de sirop d’agave directement dans le rhassoul, ou le remplacer par de l’aloe si l’effet asséchant de la poudre est trop fort.

      Dans ce cas ou vos cheveux sont au contraire trop abreuvés de soins, vous pouvez faire une clarification qui va remettre les choses à zéro et vous permettre de repartir du bon pied.

      Par contre un lavage tous les 3j est un peu trop fréquent, arriveriez-vous à espacer plus ?

      Capillairement,

      Emilie

  16. Bonjour, depuis deux ans j’ai les cheveux décolorés à cause de mes cheveux blancs. Et j’utilise un shampooing de la marque gravier pour cheveux secs et je me retrouve toujours avec des cheveux extrêmement secs je ne sais plus quoi faire car je ne veux pas utiliser de shampooing de coiffeur. Pouvez-vous m’aider svp? Merci d’avance

    • Bonjour,

      En fait les shampoings ne suffisent pas pour entretenir les cheveux, surtout les cheveux secs. Si votre shampoing vous convient du point de vue du lavage, pas besoin d’en changer. Par contre, il va falloir lui ajouter des soins hydratants et ou nourrissants. Avez-vous essayé des recettes présentées dans cet article ?

      Bonne journée,

      Émilie

  17. Bonjour,
    Depuis petite j’ai toujours eu les racines qui se graissaient au bout de 4 ou 5 jours environ.
    J’ai commencé les couleurs vers la trentaine mais périodiquement.
    Je rencontre véritablement ce problème de racines grasses et pointes sèches depuis quelques années (je suis sous anxiolytiques et antidépresseurs à fortes doses depuis début octobre 2012. Est-ce que le traitement peut modifier la nature de mes cheveux et que faire sachant qu’à ce jour il n’est pas question d’arrêter les prises quotidiennes de ces médicaments.
    Existe t-il une solution ?????
    Cordialement,
    Coco

    • Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Bien sûr l’état de santé général et les traitements (la pilule est souvent mise ne cause) jouent sur l’état des cheveux et de la peau. Néanmoins beaucoup de personnes ont ce problème de cheveux mixte sans être sous traitement. Et on peut en plus agir en externe. La première chose à faire dans votre cas et d’arrêter ou de limiter le plus possible les produits chimiques : vous pouvez remplacer les couleurs par des hennés qui en plus, soignent le cheveux, et surtout les laver avec un shampoing sans sulfates et sans silicones. C’est la base sans quoi tout autre action sera inutile. Déjà, il y a de fortes chances qu’ils deviennent moins gras. Après, vous êtes sur le bon article car il vous faudra soigner les longueurs régulièrement. Si vos cheveux sont vraiment secs je vous conseille le masque banane oeuf huile avocat miel qui vraiment redonne un coup de fouet immédiat. Et régulièrement des bains d’huiles et/aloe vera en fonction de comment il réagissent. Mais attention, sans toucher les racines qui sont grasses !

      Voilà ce que je pourrais vous conseiller. Il n’y a jamais une solution miracle mais un ensemble de choses à adapter qui se font au fur et à mesure que l’on teste et que l’on apprend à connaître ses cheveux.

      Bon courage à vous et n’hésitez pas à me dire si cela vous a été utile !

      Emilie


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment *
Name *
Email *
Website