Comment faire un shampoing au rhassoul ?

Comment faire un shampoing au rhassoul ?

Ingrédients/matériel : un bol et du rhassoul et éventuellement un pinceau à coloration pour l’application

Difficulté: facile

Pour qui: tous les profils capillaires et particulièrement pour les cheveux à tendance grasse

Avantages : shampoing bio pas cher, très doux, assainit et régule le sébum, vegan

Inconvénients : peuvent assécher les longueurs, un peu long à disposer sur la tête, un peu plus onéreux que d’autres shampoing naturels maisons type argile

Fréquence maximum : 2 fois par semaine

Le rhassoul ou ghassoul est une argile issue du Maroc à avoir absolument dans sa cosmeto maison. Nettoyant sans tensioactif, le rhassoul est une matière première sans aucune transformation donc 100% naturelle. De la même façon que les argiles, il a la propriété d’absorber les impuretés de façon très douce, sans agresser. Grâce à sa haute contenance en minéraux hydrophiles, le rhassoul capte et retient les corps gras tout en nettoyant en profondeur les cheveux mais aussi la peau. Le shampooing naturel maison à l’argile est un excellent moyen de désintoxiquer le cheveu et de finir sa transition du chimique au bio. Il vous aidera ainsi à éliminer les restes chimiques filmogènes. Mais c’est un classique du no-poo car c’est un des lavants qui convient au plus de personnes, même avec des profils différents.Le rhassoul est particulièrement indiqué pour les cheveux gras car il va aider le cuir chevelu à réguler sa production de sébum, mais sa grande douceur en fait également un allié des peaux sensibles.

Bien que lui préférant de peu la reetha, je continue de faire ponctuellement des shampoings au rhassoul.

Avant toute chose, assurez-vous de bien avoir pris toutes les précautions pour vous lancer dans la fabrication de votre shampooing naturel maison !

Besoin d’aide pour avoir de beaux cheveux au naturel ?

Mon service d’accompagnement sur-mesure pour vos cheveux

Suite aux nombreuses demandes que je reçois, je mets mon experience à votre service pour vous orienter vers les bons produits et les bons gestes. Pourquoi c’est plus efficace ? Parce que vous avez quelqu’un à qui parler, que ce soit par téléphone ou par mail ! Je peux ainsi bien cerner votre cheveu et vos besoins, vous rassurer et vous encourager pour construire ensemble votre routine, unique et personnelle.

Découvrez mes formules d’accompagnement

diagnostics capillaires

La recette du shampoing au rhassoul maison

Comment faire un shampoing au rhassoul pour les cheveux normaux et gras ?

Pour une épaisseur normale, disposez environ 2 cuillères à soupe légèrement bombées de rhassoul dans un bol. Ajoutez l’hydratant choisi (environ 1 cuillère à soupe mais vous pouvez en mettre plus si vous en ressentez le besoin par la suite) puis de l’eau de façon à obtenir une consistance crémeuse. Elle doit être suffisamment solide pour se tenir et pas assez liquide pour couler. Mouillez vos cheveux et essorez-les suffisamment pour les empêcher de trop perdre d’eau. Étalez ensuite cette pâte avec les doigts sur la racine des cheveux mais pas sur les longueurs. Celles-ci n’ont pas de sébum à enlever, juste des poussières : elles bénéficieront donc de l’eau argileuse qui les en débarrassera sans les assécher. Laissez poser quelques minutes sans laisser sécher puis rincez à l’eau claire.

La recette du shampoing au rhassoul pour les cheveux épais :

Procédez de la même manière mais veillez à ne pas oublier une zone de votre tête. Pour cela, procédez en divisant votre chevelure par raies, comme si vous posiez une coloration. Avec cette méthode, prévoir un temps d’application un peu plus long.

Comment faire un shampoing au rhassoul pour les cheveux secs ?

Encore moins que les autres natures de cheveux, ne faites pas l’impasse sur l’hydratant ! Gel de lin, d’aloe vera, sirop d’agave, mettez-en autant que du rhassoul, quitte à ajuster la quantité par la suite. Ne pas enduire les longueurs et les pointes.

La recette du no-poo au rhassoul pour les cuirs chevelus sensibles et irrités :

Procédez de la même manière que pour les cheveux secs en ajoutant quelques principes actifs (huile essentielle de tee tree, huiles végétale, hydrolats…) pour renforcer l’action apaisante du rhassoul.

Le résultat du no-poo au rhassoul sur les cheveux :

Vos cheveux sont propres et doux pour longtemps. En effet, le rhassoul à la propriété de réguler et assainir le cuir chevelu, ce qui va le ré-équilibrer dans la durée. Les cheveux gras verront leur production de sébum diminuer tandis que les peaux sensibles pourront l’utiliser sans craintes.

Quelques remarques :

Faire shampoing maison rhassoul
Le shampoing au rhassoul est idéal pour débuter le no-poo
  • Comme quasiment toutes les poudres, le rhassoul à l’inconvénient d’assécher sur le long terme. Si vous avez les cheveux longs ou si vous ressentez des démangeaisons après l’utilisation du rhassoul, ajoutez un hydratant à votre préparation (gel de lin, aloe, hydrolat, glycérine, compote de fruit, yaourt…);
  • Profitez de votre préparation au rhassoul à destination des cheveux pour vous faire un masque visage. Le rhassoul laisse la peau exceptionnellement douce après l’avoir nettoyée. Vous pouvez également l’utiliser sur tout le corps à la place du savon. L’essayer c’est l’adopter !
  • Je vous présente ici le rhassoul en tant que shampoing naturel, mais vous pouvez l’utiliser en masque en complément d’un shampoing bio pour ses vertus assainissantes.
  • Comme beaucoup de shampooings naturels, il est difficile de rincer des bains d’huile au rhassoul. Pour cela, nous vous conseillons d’alterner avec un shampoing bio fini.
  • Comme pour tout shampoing naturel maison, il est possible d’ajouter des principes actifs : des huiles essentielles (l’ylang-ylang fait des merveilles sur les cheveux), de l’aloe-vera ou de la glycérine végétale pour hydrater, ou de l’huile végétale (ricin, coco mais aussi olive) pour nourrir…
  • Si vous rencontrez des difficultés particulières avec cette recette de shampoing au rhassoul, consultez notre article sur les problèmes associés aux shampoings bio et comment les résoudre.

No-poo, transition, routine naturelle : le guide gratuit pour passer le pas !

Si vous démarrez totalement dans le cheveu au naturel, il y a quelques notions à connaître. Tout d’abord, le no-poo, qui émerge forcément lorsque l’on parle de faire son shampoing maison puisque qu’il s’agit d’éliminer toute substance pétro-chimique néfaste de votre tête. Pour plus d’informations, veuillez lire cet article que j’ai dédié à la méthode no-poo. Ensuite la routine naturelle : il s’agit tout simplement de l’ensemble des gestes récurrents que vous allez opérer pour laver et prendre soin de vos cheveux au naturel.
Enfin la transition. Alors que c’est peu connu, il faut savoir que l’on ne passe pas forcément très facilement d’une routine « conventionnelle » à une routine naturelle : la première est tellement violente que les cheveux et le cuir chevelu ont besoin d’une période d’adaptation. Pour s’y mettre facilement, n’hésitez pas à télécharger mon e-book gratuit qui vous guidera dans les premières étapes. N’hésitez pas, je l’ai conçu spécialement pour être simple et intuitif !

Télécharger le guide gratuit

transition no-poo méthode

shampoing naturel bio

Vous avez trouvé cet article intéressant ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à approfondir le sujet avec les articles suivants :

8 Comments

  1. Bonjour,
    Je m’intéresse depuis longtemps au diy, tant pour les produits ménagers, cosmétiques, couture …
    Mes cheveux sont une priorité et surtout leur entretien. Je pioche des expériences au gré de mes rencontres et échanges.
    Je viens d’entendre beaucoup de bien sur le rhassoul et j’aimerais l’essayer pour l’adopter.
    Merci pour votre article, votre blog très fourni, j’ai beaucoup appris.
    coke

  2. Bonjour,
    Je suis en train de dévorer votre blog, merci beaucoup pour tous ces précieux articles.
    Cela fait 2 semaines que je me lave les cheveux avec du rhassoul (+ un peu d’huile de jojoba et HE de cèdre de l’Atlas)
    seulement a raison de 3 shampoing par semaine, toujours le même rendu : mes longueurs sont sèches et emmêlées et mes racines propres mais comme poisseuses ..
    Cela m’embête vraiment car je n’ai aucunement envie de ré acheter un shampoing conventionnel même bio mais je ne trouve pas d’autres solutions..
    J’ai essayé de faire un masque a l’aloe verra en laissant poser 2h puis en faisant ensuite un lavage masque au rhassoul mais encore pire ils sont huileux..
    Avez vous des piste de solutions s’il vous plait ??
    Très bon week end

    • Bonjour Louise,

      2 semaines c’est peu dans une transition. Avez-vous lu mon guide sur ce sujet ?
      Mais déjà quelques remarques:
      – 3 shampoings au Rassoul par semaine c’est trop.
      – de plus c’est asséchant. Mettez vous des hydratants ? Je vous conseille mon article sur le shampoing au Rassoul.
      – avez vous essayé sans les huiles ?

      Capillairement,

      Emil ie

  3. Bonjour Emilie,

    Tout d’abord, je voulais vous remercier pour ce site, qui permet d’accéder rapidement à plein d’information complémentaire concernant la beauté naturelle des cheveux. Tout est réuni et ordonné, il n’y a plus qu’à lire ! Ce qui facilite grandement la transition.
    J’avais une question concernant la transition capilaire et l’espacement des shampooings. Depuis le 29 mars dernier, je me lave les cheveux avec uniquement des poudres : pour commencer, la poudre de shikakai, et pour mon dernier lavage, le ghassoul. J’ai entamé cette transition parce que mes cheuveux sont extrêmement gras (jusqu’au 17 mars, je me lavais les cheveux tous les jours, avec un shampoing sans sulfates mais pas certifié bio, dès le lendemain du lavage, mes cheuveux étaient gras et collaient au crâne) mais aussi dans un soucis de mieux consommer. J’ai commencé par deux lavages par semaine, et depuis le 12 avril, un par semaine (le dimanche). Cela fait donc un mois que j’utilise des poudres « douces » qui n’agressent pas mon cuir chevelu, auxquelles j’ajoute de l’aloe verra et quelques gouttes d’huile essentielle de géranium d’Égypte. En complément du lavage aux poudres du dimanche, je lave mes cheveux à l’eau en massant délicatement sous une eau à peine tiède, le jeudi ou vendredi, pour me permettre de tenir. Je brosse également mes cheveux matin et soir avec une brosse en poils synthétiques (je n’ai pas encore de brosse en poil végétal). Pourtant, il n’y a pas d’amélioration à ce niveau, mes cheveux regraissent toujours aussi vite. Je ne sais plus trop quoi faire …
    Je vous remercie par avance pour votre aide et vous souhaite une belle journée !
    Julie

    • Bonjour Julie,

      Vos cheveux devraient commencer à se calmer après 1 mois de traitement doux.

      Avez-vous essayé sans l’huile essentielle ?

      Est que le fait qu’ils soient très gras ne vient pas d’un facteur interne (alimentation, méthode contraceptive…).

      Il faudrait pouvoir faire une analyse plus complète, notamment dans le cadre des accompagnements que je propose.

      Capillairement,

      Emilie

  4. Bonjour,
    J’aimerais procéder à une transition du chimique au naturel mais ait un peu de mal à savoir quoi choisir dans tout ce que tu proposes.
    Est ce que partir sur un shampooing maison au reetha avec un agent hydratant peut suffire pour cette période ? Dois-je faire des soins nourrissants en parallèle si mes cheveux sont ternes ?

    Sinon merci pour tes articles !

    • Bonjour Delphine,

      Merci pour les articles . Bien sûr la reeetha peut marcher pour la transition. C’est juste qu’en matière d’utilisation, le pas est plus grand que de rester sur un produit type shampoing liquide. Mais c’est tout à fait possible et beaucoup ont fait leur transition avec du Rassoul ou de la reeetha.
      Quant aux soins nourrissants je les conseille quelque soit le l’avant choisi : ils sont pour moi indispensables !

      Capillairement,

      Emilie


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment *
Name *
Email *
Website