Quel shampoing bio ou naturel choisir ?

Quel shampoing bio ou naturel choisir (et éviter les sulfates, silicones et parabens) ?

feuille shampoing bio
bien choisir meilleur shampoing bio naturel sans sulfates sans silicones sans parabens
Sautez le pas et faites une fleur à vos cheveux avec le shampoing bio

Quand on commence à s’intéresser à la cosmétique bio, on ne se doute pas des nombreuses méthodes, produits et matières naturelles capables de laver et de prendre soin des cheveux. On pense tout simplement qu’un shampoing ne peut être uniquement qu’une sorte de gel dans une bouteille en plastique. Or, il existe de nombreuses possibilités : shampoing solide, poudres ayurvédiques, œuf (oui, un seul petit œuf peut faire énormément de bien à votre crinière), bicarbonate de soude, argiles, base lavante personnalisée, water-only… toutes les aborder donnerait le tournis ! Le but de cet article est au contraire de vous guider dans vos réflexions pour vous faire gagner un temps précieux.

Pourquoi un shampoing naturel bio sans produit chimique ?

shampoing bio ou naturel

Aller vers le bio, c’est aussi s’interroger sur sa propre consommation, pour améliorer celle-ci, à la fois pour soi, ses proches, l’environnement et les générations futures. Or, l’erreur à ne pas commettre lorsque l’on passe au bio que ce soit dans l’alimentaire, les cosmétiques ou tout autre domaine est de vouloir transposer exactement sa consommation habituelle en biologique. Ce n’est souhaitable ni pour le porte-monnaie ni pour leur efficacité. Sans pour autant passer au minimalisme, avec les produits adaptés, vous n’aurez tout simplement pas besoin de plus.

Laver naturellement ses cheveux c’est les laver mieux et moins souvent

C’est exactement la même chose pour les shampoings et les produits capillaires de façon générale. Les gammes chimiques ont asservis (à tel point qu’il faut les « désintoxiquer » pour passer à des produits propres) nos cheveux pour vendre toujours plus de produits. Produits qui n’auraient même pas lieu d’être si nos têtes n’étaient pas en premier lieu exposées à ces substances pas faites pour elles. Si vous voulez plus de détails à ce sujet, on vous laisse à la lecture de l’article sur les bienfaits du shampoing bio ou naturel.
Un shampoing bio sans sulfates sans silicones à pour but de redonner un équilibre à votre crinière et à votre cuir chevelu, de le soigner pour avoir une routine la plus simple mais la plus efficace possible. Et un cheveu sain est un cheveu qui respire, qui est laissé au repos. Et pour cela, il est impératif d’abandonner les lavages trop fréquents (1, 2, 3 voir 4 jours) car un lavage, même avec un produit le plus doux possible, reste une petite agression envers la fibre capillaire, surtout avec les eaux assez dures qui circulent dans nos robinets. La plupart des personnes qui passent au shampoing bio ou naturels sans substances chimiques arrivent rapidement à ne faire qu’un seul lavage par semaine.

Comment trouver le bon shampoing sans produits chimiques, quats silicones, sulfates et compagnie ?

shampoing bio ou naturel

Il est vrai que tous les shampooings bio et naturels ne correspondent pas à tout le monde. Il y a des affinités d’utilisation, de type de cheveux et de budget. Parfois d’entourage aussi, surtout si votre compagne ou compagnon ne supporte pas l’odeur de votre dernier masque aux œufs par exemple. Posez-vous les questions suivantes et vous aurez de bons éléments de réponse !

trefle Question numéro 1 : suis-je prêt(e) à changer mes habitudes de lavage ?

Il n’y a pas que le shampoing en bouteille dans la vie !

Tout cela pour vous faire remarquer que le meilleur shampooing bio pour vous ne sera peut-être pas un produit prêt-à-l’emploi en bouteille, mais une recette faite maison, ou un shampoing solide… Les poudres ayurvédiques, par exemple, font des miracles pour les cheveux bouclés ou pour réguler les cheveux gras. N’hésitez pas découvrir d’autres formules, d’autres formes que celles que vous connaissez déjà.

Selon la réponse, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

  • je ne suis pas très aventureux(se) : je reste sur un produit fini tel que je je le connais déjà. Je vais alors chercher le shampoing bio qui correspond le mieux à mon type de cheveu, à mes goûts (parfum, texture…) et à mon budget. Je vais par contre essayer d’espacer les lavages pour laisser reposer mon cuir chevelu;
  • je veux bien tenter des choses un peu différentes sans pour autant me mettre à faire mon shampoing maison : je peux essayer le shampoing solide par exemple. Cela va considérablement élargir mon choix de produits bio ou naturels pouvant me correspondre;
  • je suis curieuse : un univers entier s’offre à moi ! Argiles, rhassoul…Je peux tout essayer. A condition d’avoir bien complété ma période de transition.

trefle Question numéro 2 : quel est le budget que je suis prêt(e) à allouer à mes soins capillaires bio ?

Le prix est un critère qui revient beaucoup lorsque l’on parle du bio. Cependant, il est important de préciser que consommer bio intelligemment fait consommer moins, ce qui au final permet d’équilibrer les budgets avec du traditionnel. Comment c’est possible dans le cas de nos têtes chevelues ? Tout simplement parce que les sulfates, silicones et autres quats contenus dans les shampoings chimiques vont agresser et abîmer vos longueurs mais aussi votre cuir chevelu. Or, pour réparer les dégâts, vous avez l’habitude de passer un après-shampoing, un masque, un sérum… qui s’avèrent tout à fait inutiles quand vous utilisez un shampoing doux respectueux de vos cheveux ! Un bon shampoing bio sans produit chimiques est clairement plus cher à l’achat, mais si vous en utilisez moins en quantité et ne dépensez plus des fortunes en soins capillaires « pansement sur jambe de bois », vous vous y retrouvez ! Des ingrédients simples, totalement naturels (et donc très peu onéreux) ou quelques soins bio ciblés compléteront votre routine mais sans trop alourdir votre budget.
C’est un pont essentiel à garder en tête, mais il reste toujours l’achat de votre produit lavant, ce qui effectivement peut un peu interpeller lors des premières fois :

  • j’ai un budget serré : je me dirige vers du fait maison. Le bicarbonate de soude, les argiles, les huiles, la farine de pois chiches… Il existe une multitude de shampoing naturels à faire soi-même extrêmement peu onéreux. Attention par la suite à ne pas tomber dans le piège du “je-veux-tout-essayer” en matière de customisation avec les huiles essentielles, les hydrolats et autres (qui eux par contre peuvent revenir particulièrement chers);
  • j’ai un budget serré mais veux rester sur un shampoing bio en bouteille. Je peux tester les moins chers qui peuvent correspondre à mes attentes. Pour cela, on vous a fait un topo sur les shampoings bio à acheter en grande surface et supermarchés. Par contre, gardez bien à l’esprit que les shampoings bio à la composition propre les plus accessibles correspondront pour la plupart à des cheveux plutôt « normaux ». Les profils plus particuliers, soumis à un problème plus pointus auront du mal à se satisfaire des ces gammes;
  • j’ai un budget ouvert : je vais en magasin bio dénicher les meilleurs produits. Je n’hésite d’ailleurs pas à me diriger vers des marques moins connues ou des artisans et petits producteurs. Si je souhaite faire mon shampoing maison, je n’hésite pas à investir dans des produits de très haute qualité (huiles essentielles, poudres ayurvédiques…).

trefle Question numéro 3 : est-ce que j’ai du temps à allouer à mon shampoing ?

La cosmétique bio faite maison peut devenir réellement chronophage… ou non, si votre routine est bien rodée et que vous avez espacé les lavages. Si certaines tambouilles prennent du temps, d’autres en revanche ne demandent pas beaucoup plus que de mettre un jaune d’œuf dans une bouteille d’eau. Encore un fois, choisir un shampoing bio sans produits chimiques peut vraiment vous faire gagner du temps. D’un côté parce que vous allez réellement espacer les lavages, et de l’autre car vous allez gagner du temps en soins et entretien. Économies d’eau, de temps et d’argent avec le shampoing bio ou naturel !

  • je suis très pressée : un peu de gel dans la main et hop terminé ! Les produits finis en bouteilles ou les shampoings solides bio naturels restent les champions de la rapidité;
  • j’ai un peu de temps à consacrer à mon shampoing : vous pouvez tout faire et notamment essayer les produits maison.

trefle Question numéro 4 : est ce que je veux un shampoing bio vegan ?

    La question de la cruauté envers les animaux est malheureusement une question à se poser lors du choix de ces cosmétiques. L’interdiction récente des test des produits cosmétiques en Europe reste en effet à relativiser et ce problème est loin d’être réglé.

  • je suis vegan et voudrait acheter un produit fini, je scrute les labels Cruelty Free et Vegan. Mais cela ne dit rien sur la qualité de leur composition (vegan ne veux pas dire bio ni de bonne qualité);
  • je suis vegan : le mieux est de se diriger vers les matière brutes qui elles ne sont pas testées. Il existe beaucoup de possibilité du côté des poudres. Le rhassoul, les argiles (vertes, roses, blanches…) ou encore la farine de pois chiches pourront vous apporter satisfaction. Bien sûr les œufs sont exclus.

Conclusion: définir ses besoins pour bien choisir son shampoing bio ou naturel sans sulfates, sans silicones, sans parabens

shampoing bio ou naturel

Le côté « propre » et « sain » d’un shampooing prêt-à-l’emploi est avant tout une question de tolérance à la fois physique et psychologique. Certain(es) jugeront acceptables des produits que d’autres trouveront “chimiques” ou que leurs cheveux ne tolérerons pas (voire les différences de qualité de tensioactifs). N’oublions pas que les labels bio les moins contraignants autorisent 10% d’ingrédients « libres » (non-bio et non-naturels). En effet les labels bio tolèrent pour les plus permissifs d’entre eux des allergènes et des tensioactifs reconnus comme agressifs. Il faut savoir qu’à notre époque où notre environnement est très pollué, le bio est une question de degré. Car la dangerosité d’une substance pour notre corps est avant tout un problème de dosage. En ce qui concerne les cosmétiques, sachez qu’il n’y a que les matières brutes naturelles qui sont 100% saines (bicarbonate de soude, rhassoul…). Dans tous les cas cela ne vous dispense pas de la période de transition.

shampoing naturel bio

Vous avez trouvé cet article intéressant ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à approfondir le sujet avec les articles suivants :

Leave a Reply

Your email address will not be published.Email address is required.