Notre avis sur le shampoing bio et naturel

Notre avis sur le shampoing bio : quel est le meilleur shampoing bio 2018 et 2019 ?

feuille shampoing bio

En faisant quelques recherches sur le net à propos du shampoing, il est facile de constater le gouffre entre d’un côté les blogueuses, bien expérimentées mais plutôt portées sur le no-poo, et de l’autre les sites féminins et beauté qui sont très mal informés…voir carrément à côté de la plaque. Forts de notre expérience de chevelus au naturel depuis plusieurs années, nous vous livrons dans cet article un avis détaillé et étayé sur le shampoing bio ainsi que des réponses à cette question : quel est le meilleur shampoing bio ?

notre avis shampoing bio
Un vrai avis de chevelus au naturel sur le shampoing bio

Notre test du no-poo et shampoing bio et naturel

shampoing bio ou naturel

Les raisons qui nous ont poussé à créer ce site est le fait nous soyons entièrement convaincus des bienfaits et avantages du shampoing bio (ou naturel) sur nous, ou les personnes que nous avons “converties” ! Peut-être qu’un jour ce sera à vous de faire des émules !

Voici quelques retours d’expérience avant/après routine capillaire saine :

Anaëlle – cheveux très fins, bouclés et mixtes

Avant : cheveux lavés et brushés tous les jours, boucles mal définies, cheveux très cassants , budget shampoing élevé.
Après : lavage tous les 10 jours, gain de volume, retours de jolies boucles type anglaises, budget maîtrisé.

Roland – cheveux normaux, courts en bonne santé

Avant : lavage quasi-quotidien.
Après : cheveux rincés quotidiennement mais shampooinés environ 2 fois par mois. Gain de brillance, cheveux quasiment jamais à effet gras, très bien équilibrés.

Carrie – cheveux gras

Avant : lavage tous les 2 – 3 jours, pousse “bloquée”, cheveux ternes et fourchus.
Après : lavage 1 fois par semaine, cheveux brillants et doux, vraie couleur naturelle. Pousse qui continue.

Vous pouvez voir au travers de ces quelques retours d’expérience que les profils variés ont trouvé une réponse à leur problème avec un shampoing bio naturel. Mais leur avis est unanime : le shampoing bio ou naturel a changé leur vie capillaire et jamais ils ne feront marche arrière.

Notre avis sur « Pourquoi un shampoing bio ? »

shampoing bio ou naturel

Mais pourquoi passer au shampoing bio ? Si l’on pense à l’agriculture biologique en premier lieu pour l’alimentation (et à raison), il n’en est pas moins très interessant d’appliquer ce principe aux cosmétiques. Quels sont les avantages et pourquoi cela change tellement par rapport à un shampoing aux produits chimiques ? Nous essaierons de répondre de façon concise dans la suite de cet article tant le shampoing bio à de nombreux avantages et est pour nous une évidence !

Par contre, autant être honnête dès le début : nous parlons ici de “bons” shampoing bio, c’est à dire à la formule saine ! En effet la présence du label bio ne protège pas de la présence d’agents nocifs, pour vous et votre santé. On vous explique comment bien choisir votre shampoing bio dans cet article et y reviendrons dans la suite de celui-ci.

Pourquoi un shampoing bio sans sulfate

Un bon shampoing bio (attention à l’ammonium lauryl sulfate qui est autorisé dans les labels bio les plus accessibles, mais qui reste très agressif) est formulé à partir de tensioactif (le vrai agent lavant) doux.
En effet, cela est difficile à réaliser, mais les sulfates contenus dans un shampoing chimique amplifient les problèmes rencontrés par vos cheveux. Comment donc ? Tout simplement en décapant tellement le cuir chevelu que cela le dérègle dans sa production de sébum. Or, pas assez de sébum, c’est les cheveux secs, trop, c’est les cheveux gras. Et on ne vous parle même pas de ce que cela fait sur les longueurs…

Notre avis sur les shampoings sans silicone (et quats)

Parmi tous les composants chimiques qui peuplent une bouteille de shampoing, le silicone est une plaie pour vos cheveux. Ce sont des agents occlusifs, fines particules de plastique dont la fonction est, comme le vendent si bien les pubs, de “gainer les cheveux d’une enveloppe protectrice”. Protectrice… En le rendant imperméable à tout soin nourrissant et hydratant venant de l’extérieur, les silicones condamnent le cheveu à devenir cassant terne et rêche. Ils ne sont qu’un artifice qui cache le mauvais état de vos cheveux étouffés et de surcroît surexposés aux sulfates.
De plus, les silicones vous pourriront la vie jusque dans votre passage au shampoing bio ou naturel. En effet, lorsque l’on arrête les produits aux silicones, eux restent sur vos cheveux pendant de longues semaines. Et en quittant peu peu votre chevelure il la laisse apparaître sous son vrai état et après des années de mauvais traitements ce n’est pas beau à voir…C’est la raison pour laquelle beaucoup ont la sensation que le shampoing bio ne marche pas sur eux : il faut passer par une période de transition vers le shampoing naturel. Transition pendant laquelle votre chevelure va se débarrasser des silicones (entre autres) et réagir de manière potentiellement désagréable car ils apparaissent sans cache-misère après des années d’agression. Et plus votre ancien shampoing était chargé en silicones et plus c’est long. Pour plus d’info, on vous renvoie vers notre article sur comment passer au shampoing bio.

Pourquoi un shampoing sans perturbateurs endocriniens ni ingrédients cancérigènes ?

En se concentrant sur les cheveux, on a omis de vous parler d’un autre pan encore plus important de l’utilisation de shampoings chimiques : votre santé de façon générale. Les produits de douche passent au travers de la peau pour se retrouver dans notre organisme… Vous ne mangeriez pas votre shampoing chimique ? Pourtant vous en ingérez quand même le contenu. Or, dans la bataille d’études scientifiques qui se livre chaque année, beaucoup montrent que certains des parabens, silicones et sulfates sont potentiellement cancérigènes et perturbateurs endocriniens (ces derniers “perturbent” les hormones au point de déclencher infertilité et pubertés précoces entre autres). Prudence est de mise, et comment autant de chimie, dont une bonne partie produite à partir de pétrole comme les silicones, pourrait être bonne pour notre corps ?

Mauvais pour vous, mauvais pour la planète

Si ces composants sont nocifs pour vous, ils le sont également pour la planète. Or, avec votre eaux de rinçage, ils sont retournés à la nature où à l’épuration. Certains, comme les quats, ne sont pas biodégradable et mettent très longtemps à se dégrader dans l’environnement.

shampoing bio avis
Un vrai avis de chevelus au naturel sur le shampoing bio ou naturel

La différence entre un shampoing bio et un shampoing conventionnel

shampoing bio ou naturel

Si le côté “naturel” des (bons) shampoings bio semblent être la seule chose qui les différencie des shampoings chimiques, en réalité il s’agit bien de deux produits différents (sinon nous n’aurions pas autant à dire sur shampoing-bio.fr).
Le problème du shampoing conventionnel est en partie les attentes du public qui y sont placées et qui ont été créés par le marketing. Un bon shampoing (chimique) lave, “adoucit”, “nourrit” (fait le café, la vaisselle 🙂 ) même si cela est de façon totalement superficielle (il nourrit ou n’hydrate pas, il en donne juste l’illusion). Un bon shampoing naturel bio lave. Point barre. Il peut être adapté à différents profils capillaires, comporter des agents hydratants ou nourrissants et des huiles essentielles chéries des cheveux, mais il ne sera jamais un 2 en 1, 3 en 1, 8 en 1. Mais un bon shampoing naturel a la capacité, et c’est là toute la différence, de laisser un cheveu propre tel qu’il est, dépourvu de surcouche cache-misère. Il respire de nouveau, mais surtout est en capacité d’absorber le sébum produit par le cuir chevelu et les soins apportés de l’extérieur.
Un shampoing conventionnel chimique est rempli d’agents qui donnent un aspect soin mais est incapable de laver sans agresser. Un shampoing bio à au contraire la capacité de laver en douceur.

Des soins hydratants et nourrissants pour accompagner votre shampoing bio

Un bon shampoing naturel bio à pour rôle de nettoyer de façon douce, ce qui est déjà pas mal. Il laisse le cheveux brut mais propre et débarrassé des impuretés. Les cheveux crépus, longs, secs et mixtes demanderont des soins particuliers : de l’hydratation et de la nutrition. Si vous pouvez opter pour des après-shampoings et des masques prêt-à-l’emploi, sachez qu’il est très simple d’apporter ces éléments grâce à des ingrédients de votre cuisine. Et un cheveu sain est un cheveu qui nécessite moins de soins.
En effet, vous en aurez moins besoin car vous n’aurez plus à compenser pour les effets désastreux des sulfates et des silicones mais juste à compléter votre nature capillaire ou pour entretenir une chevelure très longue. En effet, un cuir chevelu rééquilibré est un cheveu nourri naturellement par le sébum. On vous explique tout sur la nutrition et l’hydratation dans ces articles, mais sachez que bien des soins magiques pour vos cheveux se trouvent déjà… dans vos placards.

Le meilleur shampoing bio est celui qui rééquilibre votre cuir chevelu

shampoing bio ou naturel

Le shampoing bio est adapté à chaque nature de cheveu. Chacun aura sa préférence pour telle ou telle marque ou telle ou telle composition mais il existe tellement de très bons produits sur le marché qu’il y en aura forcément un pour répondre à vos attentes. Mais sachez que quelque soit votre nature de cheveu, le but du shampoing bio naturel est le même : rééquilibrer le cuir chevelu et laver de la façon la plus douce possible. Ce seront ces critères qui déterminent la qualité d’un produit.

Notre avis sur le shampoing bio pour les cheveux secs

Le cheveux sec de nature souffre avant tout d’un déficit de sébum. Le cuir chevelu n’en produit tout simplement pas ou pas assez et le cheveu n’est pas assez nourri dès la racine. Ce déficit s’accentue donc lorsque l’on descend dans la longueur, rêche et pailleuse, jusqu’à la pointe, fourchue et cassante.
Comment le shampoing bio peut aider les cheveux secs ? Tout d’abord en régulant le cuir chevelu, mais pour le réveiller et le pousser à remplir son rôle. Pour cela, l’action d’un bon shampooing naturel bio va être “passive” : c’est à dire laisser le crâne au repos. Il peut alors reprendre sa marche normale. Dans le cas d’une nature de cheveu particulièrement prédisposée à la sécheresse, comme le cas des cheveux crépus, il faudra compenser par des soins nourrissants et hydratants sur les longueurs mais aussi à la racine. Huiles végétales, aloe vera, gel de lin mais aussi œuf, compote et miel seront vos amis. Retrouvez toutes nos recette dans l’article qui explique comment hydrater naturellement et profondément vos cheveux.

Notre avis sur le shampoing bio pour les cheveux gras

Comme dans le cas de Carrie, le shampoing bio sans sulfate et sans silicone vous permettra de sortir de l’engrenage des cheveux lavés toujours plus souvent mais regraissant toujours plus vite. Avec un shampoing bio doux, on calme la séborrhée en arrêtant d’agresser notre crâne. Le cuir chevelu reprend un marche normale et on espace très vite les lavages. Les cheveux à tendance grasse ont cette chance d’être mieux nourris grâce au sébum, mais les longueurs et les pointes peuvent nécessiter de temps en temps des soins hydratants et nourrissants, notamment en cas de forte chaleur ou de cheveux longs. Si vous pensiez que le sébum n’était là que pour vous gâcher la vie, faites le test de vous brosser quotidiennement les cheveux des racines jusqu’aux pointes et vous constaterez vite que vos longueurs sont plus douces et renforcées. Les brosses en poils de sanglier marchent particulièrement bien.

Notre avis sur le shampoing bio pour les cheveux à racine grasse et pointes sèches

Autant poser les bases dès le début : le type de cheveux racines grasses et pointes sèches n’existe pas ! On ne dit pas que vous racontez n’importe quoi, on dit juste que soit votre cuir chevelu ne produit pas assez de sébum (cheveux secs), soit il n’en produit pas assez (cheveux gras). L’entre deux n’est que le résultat improbable d’un cocktail chimique qui n’aurait jamais dû se retrouver sur nos têtes : sulfates irritants et silicones ou quats occlusifs. Les sulfates ont en effet cette capacité d’agression qu’ils arrivent à déséquilibrer le cuir chevelu qui s’emballe tout en asséchant les longueurs.
La solution est d’utiliser un shampoing très doux pour réguler la séborrhée et soigner les longueurs maltraitées avec des masques hydratants et nourrissants (naturels et bio bien entendu) comme pour les cheveux secs. Le problème devraient rapidement s’atténuer et vous sortir de cette association diabolique !

Notre avis sur le shampoing bio pour les cheveux bouclés et crépu

Là encore, le shampooing naturel bio est la voie de salut. Les cheveux bouclés et crépus sont souvent très secs et demandent des soins hydratants et nourrissants profonds pour être sains et former de jolis mouvements. Les soins sont les mêmes que pour les cheveux secs : shampoing naturel bio très doux et masques/bains d’huile, d’aloe-vera, gel de lin… sur les racines, les longueurs et les pointes.

Notre avis sur le shampoing bio pour enfants

Le shampoing bio et les enfants… c’est une évidence ! Tout d’abord pour les raisons de santé évoquées plus haut (tout passe par la peau et les enfants sont les plus sensibles aux perturbateurs endocriniens) mais aussi pour ne pas habituer leur jeunes chevelures à des substances dont ils ont encore moins besoin que leur parents ! En effet les enfants, avant leur puberté ne sont pas exposés aux hormones comme les adultes et leur cheveux sont plus faciles à laver. Il est donc impératif d’utiliser un shampoing très doux et dépourvu de sulfates, paraben et silicones, voire même ne faire que des lavages à l’eau ou au savon de Marseille s’il n’y a pas besoin de plus. Si vous vous dirigez vers un shampoing pour enfants, sachez qu’ils sont faits à partir des mêmes ingrédients toxiques que ceux pour adultes donc vérifiez bien la composition.

shampoing bio enfant avis
Le shampoing bio ou naturel, un vrai bonheur !

Le shampoing bio plus ou moins cher ? Notre retour d’expérience

shampoing bio ou naturel

Cela va peut-être en surprendre certains, mais l’utilisation que nous faisons d’un produit certifié écologique nous coûte moins cher qu’un produit conventionnel. Plusieurs raisons à cela : des lavages environ 3 fois moins fréquents, 3 fois moins de produit utilisé (le lavage vise exclusivement les racines et un seul lavage suffit) et en guise d’après-shampoing ou de masque capillaire des produits de base que l’on trouve dans la cuisine. Même avec un shampoing bio 3 fois plus cher, on s’y retrouve niveau finances. D’autant plus que les gammes s’enrichissent d’année en année avec d’excellents produits toujours plus abordables. Il est d’ailleurs maintenant possible de trouver des shampoings bio tout à fait acceptables en grandes surfaces ou des formats familiaux économiques.

Il est de plus possible d’avoir un shampoing bio vraiment pas cher en passant dans le shampoing naturel fait maison. Et là, on rentre dans la catégorie des champions : l’œuf, ou le bicarbonate de soude ne coûtent que quelques dizaines d’euros par an, tandis que les argiles, poudre ayurvédiques ou rhassoul sont certes un peu plus chers mais restent très abordables. Combien coûte une gamme complète de shampoings, après-shampoings et masque bourrés de produits chimiques ? Le calcul est vite fait !

Quel est le meilleur shampoing bio 2018 ?

shampoing bio ou naturel

C’est celui qui vous va le mieux. Le meilleur shampoing bio vous est propre. Ce n’est pas le même que celui de votre meilleure amie, de votre père ou de votre frère. S’il existe des shampoings naturels bio familiaux, le shampoing bio qui va à tout le monde n’existe pas !
Cela étant, et comme nous l’avons dit précédemment, la qualité des shampooings bio varie énormément.

Notre avis pour choisir le meilleur shampoing bio ou naturel

Il y a tout d’abord les entrées de gammes : labellisées bio certes mais qui au final ne valent pas beaucoup mieux qu’un shampoing conventionnel : la faute en grande partie à l’ammonium lauryl sulfate. Il est certes d’origine naturelle, mais son potentiel irritant est le même que le sodium lauryl sulfate ou le sodium laureth sulfate.
A l’inverse les meilleurs shampoings sont à chercher auprès de marques dont l’ADN est vraiment le bio et le naturel : artisans et petites entreprises sortent régulièrement de petites merveilles. Au contraires les grands acteurs historiques du secteur des cosmétiques restent pour le moment bien en dessous de niveau de qualité qu’ils pourraient sortir et ne sont pour le moment d’aucun intérêt.
Mais il faut bien être honnête, pour vraiment être sûr de la qualité d’un shampoing bio, le seul moyen est de lire la formule INCI. Il y a tout de même des pièges faciles à éviter que l’on vous explique dans l’article comment choisir son shampoing bio sans sulfates sans silicones sans parabens.

Reconnaître les labels pour les shampoings bio

La présence d’un label bio n’est malheureusement pas la garantie de la qualité d’un produit (et ce, pas que dans le domaine des cosmétiques malheureusement). Par exemple, si vous trouvez un produit comportant le label AB ou Bio Europe, scrutez bien l’étiquette car les exigences de leur cahiers des charges est insuffisant. A l’inverse, les shampoings bio labellisés Cosmebio, Nature & Progrès ou Ecocert sont la garantie de produits de haute qualité.

Notre avis sur le shampoing solide

Les shampoings solides bénéficient en ce moment d’un certain engouement à cause de certaines marques qui ont su exploiter le filon en jouant habilement sur le greenwashing (maquiller un produit chimique en soit-disant « naturel »). Mais il faut bien remettre les choses à leur place : un shampoing solide n’est pas forcément sain, et il peut être formulé à partir des mêmes ingrédients nocifs qui sont pointés du doigt chez leur congénères en gel.
Néanmoins, le shampoing solide peut être un très bon shampoing bio (l’utilisation est déconcertante au début mais on s’y fait sans problèmes), d’autant plus qu’il a pour lui de fortement limiter les emballages. Mais pour vérifier la qualité, la lecture de l’étiquette reste de mise, exactement comme les shampoings traditionnels liquides.

Nos réponses sur les problèmes d’utilisation du shampoing naturel bio

shampoing bio ou naturel

Mon shampoing bio n’est pas efficace !

Cheveux poisseux, rêches, ternes, indomptables… Les premières utilisations d’un shampoing naturel bio peuvent être désastreuses…mais si vous avez été attentif au début de cet article, vous devez déjà savoir que cela peut être tout à fait normal !
En effet, une tête lavée avec un produit comportant sulfates agressifs et agents occlusifs va être conditionnée et polluée par ces substances. Or, un shampoing bio, doux par définition, n’a pas la capacité de décaper comme le faisait son alter ego chimique : les cheveux ne paraissent donc pas bien lavés. Il faut donc attendre que le cuir chevelu s’apaise suite à la disparition des sulfates et se re-habitue à des produits doux. Ça c’est pour les sulfates, mais il y a aussi les silicones (ou les quats), et là aussi, il va falloir faire preuve de patience. Ce agents occlusifs qui forment une barrière autour du cheveux vont empêcher le shampoing bio de bien pénétrer et d’agir… Et il ce sont des saletés tenaces, il faut plusieurs semaines pour s’en débarrasser !
Pas de panique néanmoins, tout le monde ne se retrouve pas avec une catastrophe capillaire lors du passage au bio, mais ce sont des phénomènes qui peuvent se produire et il vaut mieux comprendre les causes que d’accuser d’inefficacité un produit qui est peut-être très bon. De plus, une petite clarification peut faciliter et accélérer votre transition en nettoyant votre chevelure d’une bonne partie des impuretés chimiques.

Mon shampoing bio ne mousse pas !

La mousse est le résultat d’agents texturisants mais n’est en aucun cas gage de qualité de nettoyage ! Cela n’a aucun rapport et la mousse est juste là pour le confort d’utilisation. De très bons tensioactifs doux et efficaces ne moussent pas. Ça peut être déconcertant au début mais il faut apprendre à bien étaler son shampoing et tout va bien !

mousse shampoing bio naturel sans silicones sans sulfates sans parabens
La mousse n’est pas gage de qualité d’un shampoing

Notre avis sur les shampoings de pharmacie

Marques bien connues du grand public, réputation « médicale » des officines…Les shampoings en vente libre en pharmacie pourraient, a priori, avoir une qualité équivalente à celle des shampoings bio. Et bien ce n’est pas du tout le cas : la plupart d’entre eux sont encore formulés à partir de tensioactifs potentiellement irritants (alors que recommandés pour toute la famille…) et sont des cocktails de chimie bien lourde. On vous explique tout ça plus en détails dans l’article quel shampoings sans sulfate sans silicone sans paraben de pharmacie et parapharmacie.

Notre avis sur les shampoing bio de grande surface

Étrangement, il existe des shampoings bio tout à fait acceptables vendus dans la plupart des grandes surfaces. Là encore, il s’agit de marques spécialisées dans les cosmétiques bio ou naturelles vers lesquelles il faut se diriger. Les marques distributeurs, elles, ne font que le strict minimum pour obtenir le label AB ou Bio Europe. Leurs shampoings sont pour la plupart formulés à partir d’ammonium lauryl sulfate par exemple. Donc de bons shampoings bio certes, mais vérifiez l’étiquette ! Sinon allez lire notre article sur une sélection des shampoings bio à acheter (ou pas !) en grande surfaces et supermarchés.

Notre avis sur les shampoings naturels faits maison

shampoing bio ou naturel

Les shampoings naturels faits maison sont une vraie alternative au shampoing conventionnel ou même au shampoing bio prêt-à-l’emploi.

Avantages :

  • très efficace pour des problèmes ciblés : le rhassoul et l’argile verte par exemple sont d’excellents régulateurs de sébum pour les cheveux gras;
  • sont plus abordables : savez-vous qu’un oeuf lave ? Et qu’en plus il nourrit ? Certains shampoings naturels simplissimes ne coûtent quasiment rien;
  • personnalisables à l’infini : huiles essentielles, agents hydratants, nourrissants… Vous pouvez customiser votre shampoing naturel à l’envie et surtout selon vos besoins ce qui vous permet d’obtenir d’excellents résultats.

Inconvénients :

  • demande du temps : il faut préparer sa solutions, faire des tests;
  • peut revenir cher si on veut tout essayer;
  • peut être inconfortable à utiliser : et oui, l’oeuf cuit sur la tête si l’on le rince à l’eau trop chaude…;
  • la plupart ne rincent pas les bains d’huile.

Pour le shampoing naturel fait maison, c’est à vous de tester et de voir ce qui vous convient. Il peut être également envisageable d’alterner avec un shampoing bio en fonction de votre temps disponible et de vos objectifs, soins…

Notre avis sur le no-poo

shampoing bio ou naturel

Le no-poo, vous connaissez ? Arrivé en France il y a quelques années, il part du même principe que nous vous exposons au début de cet article : il n’est pas possible d’avoir de beaux cheveux en bonne santé en les abreuvant de chimie agressive. Le no-poo, c’est éliminer toutes les substance nocives. D’où le fait qu’il concerne avant tout les shampoings et soins naturels faits maison : concoctés à partir de produits bruts et connus, il est donc très facile de vérifier leur origine et leur contenus qui est garanti 100% naturels. Les shampoings bio eux, devraient automatiquement rentrer dans le no-poo. Sauf que comme nous l’avons vu auparavant, même les labels bio ne protègent pas de substances irritantes et allergisantes dans le produit.

Shampoing bio, mais surtout sans sulfate sans silicone et sans paraben

shampoing bio ou naturel

Pour conclure, nous pouvons dire que suivant l’esprit du no-poo, l’objectif pour vos cheveux est de trouver la routine dépourvue de saletés qui vous correspond le mieux.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à lire nos articles sur la thématique du shampoing bio et naturel